L'implication de la jeunesse dans les projets environnementaux revêt l'objet de leur faire gagner leur vie, plus encore, de réconcilier les jeunes avec la nature ce qui permettra de mieux préserver celle-ci de l'action humaine

Afrique : Quand le continent s'appuie sur sa jeunesse dans la lutte contre le réchauffement climatique

environnement


L'appel à présentation de projets sur "Génération Climat" de cette année est lancé depuis le 7 août 2018.

"Entre 15 et 35 ans ? Agissez pour le climat, nous vous y aidons » est le slogan attractif de l'appel qui se tourne vers les jeunes qui disposent des projets de lutte contre le changement climatique.                                                                                                                                                                              
Conçu par « la Fondation pour la Nature et pour l’Homme » et codirigé avec FORIM (Forum des Organisations issues de la Migration), le programme "Génération Climat" propose un accompagnement auprès des jeunes afin qu'ils soient de véritables acteurs dans la lutte contre le changement climatique. En ce sens, "Génération Climat" finance des projets allant de 1.000 € à 10.000 €.
                                                                                                                                                                                   Depuis le 7 août jusqu'au 8 septembre 2018, ceux qui sont décidés à agir pour la défense du climat et ayant de projets sont invités à candidater sur le site de FORIM. Les responsables, Inès LAZGHAB (Chargée de projets Actions Internationales de FNH) et Jules OBAMA (Point focal du Programme chez FORIM) incitent à ce que les projets doivent combiner la lutte contre le changement climatique et la solidarité internationale. Trois dispositifs sont possibles pour les actions : en France, à l'international et sur l'éducation civique.                                                                                                                                                                                                                                    
Une congolaise en la personne de Raïna Oyono engagée pour la diffusion de l'agroécologie a eu l'appui du Programme. Elle a mis en place un projet de formation de jeunes en agroécologie au Congo, qui permet à la population locale d’accéder à une production agricole saine et durable, mais aussi à des jeunes sans emploi d’accéder à une activité. Dix jeunes ont été formés et une coopérative chargée de revendre les fruits et les légumes mise sur pied.

James Ramarosaona



0 Commentaires

    No Comments


Ajouter un commentaire