Une centrale éolienne de 500 MW va être construite par l'énergéticien français dans la haute Egypte

Energie éolienne : le Caire va construire un parc de 500 MW

énergie


Bouffée d'oxygène pour le secteur énergétique égyptien, qui va être boosté durant les cinq prochaines années, grâce à un financement de Voltalia. 

En effet, la compagnie française a annoncé qu'elle investira une bagatelle de  800 millions de dollars pour la construction des centrales éoliennes de 500 MW, et des centrales solaires de 300 MW au pays des pharaons. Plusieurs banques françaises se sont engagées à soutenir ce projet, qui s'inscrit dans le cadre du programme de rachat d’électricité, mis en place par le gouvernement en 2014.

L'Égypte vise une capacité de 4 300 MW d'énergies renouvelables qui seront d'origine éolienne et solaire. Mais pour l'instant, Voltalia compte débuter par la mise en place d'une centrale solaire de 25 MW, un marché remporté en fin octobre 2017 par l'énergéticien français. Baptisée Ra Solar, cette centrale sera érigée au complexe de Ben Ban dans la région d'Assouan (Haute-Egypte). Elle sera dotée de panneaux photovoltaïques et bénéficiera d'un contrat de vente d'électricité de 25 ans avec la société nationale EETC (Société Egyptienne de Distribution d'Electricité). 

Fondée en 2005, Voltalia est implanté à l'échelle mondiale dans plusieurs pays notamment en France, au Portugal, en Guyane française,  au Brésil, au Maroc,  en Grèce, en Italie,  au Royaume-Uni, Espagne, en Belgique,  en Slovaquie,  en Ukraine, au Japon, aux Émirats Arabes Unis, en Jordanie, au Mexique, et en Tanzanie. Elle est spécialisée dans la production d'énergie et offre des prestations de services dans la production d'électricité renouvelable à partir des énergies solaires, éoliennes, hydroélectriques et de la biomasse.

Likibani Niguita



0 Commentaires

    No Comments


Ajouter un commentaire