Jean-Pierre Elong Mbassi, SG de CGLU Afrique, l'une des quatre institutions qui organisent la journée africaine de la décentralisation et du développement local au Royaume du Maroc. Copyright Afrique Progrès Magazine

COMMUNIQUE DE PRESSE

économie


COMMUNIQUE DE PRESSE

CELEBRATION DE LA JOURNEE AFRICAINE DE LA DECENTRALISATION ET DU DEVELOPPEMENT LOCAL AU ROYAUME DU MAROC

Le Vendredi 10 août 2018 de 9h30 à 13h00 au Siège du Ministère de la Culture et de la Communication du Royaume du Maroc (SALLE BAHNINI), le Gouvernement du Royaume du Maroc, l’Organisation Panafricaine Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU Afrique), l’Association des Régions du Maroc (ARM) et l’Association Marocaine des Présidents des Conseils Communaux (AMPCC) organisent une conférence sur le thème : «Lutter contre la corruption au niveau local : une voie durable pour transformer l’Afrique à partir de ses Territoires».  

Cette Conférence entre dans le cadre de la célébration de la Journée Africaine de la Décentralisation et du Développement Local (JADDL) de l’Union Africaine (UA) ; Journée décrétée par l’UA au niveau de l’Article 20 de la Charte Africaine sur les Valeurs et Principes de la Décentralisation, de la Gouvernance Locale et du Développement Local, telle qu’elle a été adoptée lors de la Session Ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etas et de Gouvernements, tenue du 26 au 27 juin 2014 à Malabo (Guinée Equatoriale).

Le Thème général de l’Année 2018 est en effet : «Lutter contre la corruption au niveau local : une voie durable pour transformer l’Afrique à partir de ses Territoires», décliné en deux sous-thèmes portant respectivement sur :

-          Corruption et Conflits d’Intérêt dans la gestion des affaires locales : un frein à la fourniture des services de base aux populations locales, à la justice et la paix sociales ;

-          Bonne Gouvernance Locale et promotion du rôle de la Société Civile et des Médias : Gage de succès pour la lutte contre la corruption dans les territoires.

La rencontre qui traitera du thème général dédié à la célébration de l’édition 2018 de la Journée Africaine de la Décentralisation et du Développement Local (JADDL), a pour but principal de promouvoir et de célébrer les Valeurs et les Principes de la Charte Africaine de la Décentralisation, de la Gouvernance Locale et du Développement Local, notamment à travers :

-      Le rappel des Valeurs et des Principes de la Charte Africaine sur les Valeurs et Principes de la Décentralisation, de  la Gouvernance Locale et du Développement Local ;

-      La sensibilisation des élus locaux, des élues locales et des managers territoriaux sur l’impact et les effets néfastes de la corruption et des conflits d’intérêt sur la gestion des affaires locales, sur les populations, la justice et la paix sociales, et partant sur le développement durable ;

-      La sensibilisation sur le rôle de la Société Civile et des Médias comme acteurs clés dans la lutte contre la corruption au niveau territorial.

 

La réduction de la corruption est, en effet, une préoccupation majeure de l’Union Africaine, qui a placé l’année 2018 sous le signe de la lutte contre ce fléau. Selon le Rapport 2017 sur l’Indice de Transparency International sur la perception de la corruption, la corruption continue de prospérer en Afrique. Il en ressort que l’Afrique subsaharienne est la région la moins performante avec un score moyen de 32. Pour les collectivités locales, les conséquences sont néfastes. Chargées de fournir les services publics de base aux populations, le « manque à gagner » généré par la corruption constitue un sérieux obstacle à la réalisation de l’Agenda 2063 (L’Afrique que Nous Voulons) et de l’Agenda 2030 (les 17 Objectifs du Développement Durable), dont 65% de la mise en œuvre dépend du niveau local. Ceci concerne notamment l’ODD 16 qui vise à réduire nettement la corruption et la pratique des pots-de-vin sous toutes leurs formes (Cible 16.5) et à mettre en place des Institutions efficaces, responsables et transparentes à tous les niveaux (Cible 16.6). Ainsi, la lutte contre ce fléau doit impérativement commencer au niveau local.

La conférence tentera d’apporter des propositions concrètes à cette thématique en s’appuyant sur les recommandations formulées par les participant(e)s au Forum des Nations Unies sur le Service Public 2018 lors du Side Event organisé par le Comité Technique Spécialisé n°8 de l’Union Africaine sur la Fonction Publique, les Collectivités Locales, le Développement Urbain et la Décentralisation, CGLU Afrique et son Académie Africaine des Collectivités Territoriales (ALGA)  sur : “Transparence, intégrité et lutte contre la corruption : Une exigence clé pour la réalisation du Développement Durable”.  

L’ouverture officielle de la Conférence sera faite par des Représentants :

-      du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale ;

-      du Ministère de l’Intérieur ;

-      du Ministère de la Culture et de la Communication ;

-      de l’Association des Régions du Maroc (ARM) ;

-      de l’Association Marocaine des Présidents des Conseils Communaux (AMPCC) ;

-      du Secrétaire Général de CGLU-Afrique, Monsieur Jean Pierre Elong Mbassi.

Près de 300 participant(e)s acteurs et parties prenantes de la Gouvernance Locale au Maroc sont attendus à cette Conférence qui est la première du genre depuis le retour du Royaume du Maroc au sein de la famille de l’Union Africaine.

La presse nationale et internationale (basée au Maroc) est invitée à couvrir la cérémonie d’ouverture et les travaux de la Conférence prévue, ce vendredi 10 août 2018 à 9h30 au Siège du Ministère de  la Culture et de la Communication du Royaume du Maroc (SALLE BAHNINI), N°1, Rue Ghandi, Rabat.

 

PJ :

- Note Conceptuelle de la Conférence

- Déclaration du side event du CTS n° 8 et CGLU Afrique sur : “Transparence, intégrité et lutte contre la corruption : Une exigence clé pour la réalisation du développement durable”.

Pour davantage d’informations, veuillez contacter :

Gaëlle Yomi:  Tel: + 212 610 56 71 45

email:  gyomi@uclga.org



0 Commentaires

    No Comments


Ajouter un commentaire