Air Mauritius, la compagnie aérienne mauricienne à l'origine de ce projet d'alliance entre de nombreuses compagnies aériennes africaines

Afrique : de nombreuses compagnies travaillent à un accord

économie


Air Mauritius nourrit l'ambition d'initier une nouvelle alliance de compagnies aériennes africaines, à l'instar de Star Alliance, Sky Team et Oneworld déjà actifs sur le continent. L'information est divulguée pendant que les responsables de la compagnie mauricienne étaient en assemblée générale en juillet dernier en île Maurice.      

                                                 

Loin d'être une initiative limitée à l'île Maurice, elle s’ouvrira à d'autres transporteurs aériens du continent africain tels que South African Airways, Rwand Air et Kenya Airways respectivement de nationalité sud- africaine, rwandaise, et kényane. Les discussions se poursuivent dans les coulisses pour peaufiner le projet, mais aucune échéance n'est pour l'instant communiquée. Le budget à consentir dans le cadre de cette initiative est aussi pour le moment occulté, mais il faut dire que la démarche présente un éventail d'avantages.

 

Alliances aériennes : ce qu'il faut savoir des profits et des désavantages                                  

En effet, les alliances en matière aérienne produisent des synergies en combinant les meilleures parties et en optimisant les processus. Elles créent des réseaux de routes assurant une plus grande couverture et des connexions plus adéquates. Elles favorisent la consolidation et la rationalisation de l’offre permettant de mieux mettre à profit les ressources pour ainsi dégager des économies d'échelles.

 

L'autre point non négligeable, c'est le transfert de technologie et meilleures pratiques, ainsi que le renforcement des avantages compétitifs. En outre, elles offrent une plus grande couverture des ventes, un accès aux nouveaux marchés, et une optimisation des canaux de distribution. Aussi, elles constituent un moyen de développer des marchés et des technologies grâce aux ressources constituées en capital. 

 

Les clients potentiels s’accroissent et les stratégies de fidélisation sont renforcées. Cependant, il faut noter que les alliances aériennes comportent aussi pas mal d'inconvénients. Elles sont sources de conflits en matière de contrôle, en fonction de la capacité de décision pour la gestion de l’entreprise, ainsi que des intérêts des membres. Elles occasionnent des surcoûts découlant des ajustements nécessaires pendant le processus d’alliance, tels que l'harmonisation de la flotte, des procédures et des technologies. Des Objections éventuelles ou imposition de conditions de la part des autorités en fonction des normes de concurrence, peuvent créer des incertitudes quant au processus d’alliance. Likibani B.



0 Commentaires

    No Comments


Ajouter un commentaire