Usine d’égrenage de coton au Bénin.

Bénin : Une nouvelle usine d’égrenage de coton en projet

économie


L’or blanc a connu une hausse considérable au Bénin. Cette tendance motive les autorités à ouvrir une nouvelle usine d’égrenage.

Au Bénin, le commerce de l’or blanc est juteux. Depuis plusieurs décennies déjà, le Bénin est connu comme grand producteur du coton. Avec des productions assez encourageantes, qui ne cessent d’augmenter, il faut revoir ses infrastructures.  C’est ce que sous-entend le nouveau projet de construction d’une usine d’égrenage évoqué en conseil des ministres le 06 juin dernier. En vue d’augmenter la productivité, le ministère de l’industrie et du commerce a soumis au Conseil un document pour obtenir son autorisation afin de procéder à l’implantation d’une nouvelle usine.  Cette décision tient compte « de la tendance haussière de la production cotonnière et des capacités d’égrenage des usines actuelles », souligne le communiqué sanctionnant le conseil des ministres.

Il s’agit à proprement parler d’une dynamique d’anticipation. Avec les efforts en cours dans cette filière, l’Etat a une « peur positive » que les prochaines productions ne dépassent sans doute leurs attentes. Raison de plus pour prendre des dispositions idoines dès à présent afin de mieux jouir de cette filière. Le Bénin compte actuellement 19 unités de production d’une capacité annuelle totale de 600 000 tonnes. « Pour les campagnes à venir, la possibilité d’un dépassement du niveau d’égrenage actuel est forte et il convient d’anticiper. C’est pourquoi en vue d’assurer l’égrenage à bonne date de la production espérée à la fin de la campagne en cours, il est nécessaire d’augmenter les capacités de production du potentiel industriel » poursuit le communiqué.

A noter que la filière Coton apporte sa plus-value au pays en contribuant à faire rentrer des fonds dans les caisses de l’Etat. Ces recettes font 2 568 700 000 Fcfa pour la fibre de coton, 3 166 080 000 Fcfa pour la graine de coton, une patente de 380 000 000 F et de divers impôts et taxes s’élevant à 5 milliards de FCFA.  La contribution totale fait 11 114 780 000 F. Assou Afanglo



0 Commentaires

    No Comments


Ajouter un commentaire