Bientôt l'Afrique de l'Est placera en orbite un satellite de télécommunication

Un renouveau des TIC dans la corne d'Afrique se profile

économie


Pour résoudre le problème relatif à l'amélioration de la couverture de l'espace est-africain en services télécoms, le Rwanda, l’Ouganda et le Kenya ont décidé de mutualiser les moyens pour se doter d'un satellite de télécommunication commun à la sous-région. 

En choisissant cette option, les dirigeants de ces États respectifs estiment que les coûts y afférents sont moins chers que ceux d'une fibre optique trop sujette à des incidents dans le déploiement. En plus de favoriser le renforcement de la coopération et le partage des coûts entre ces pays, l'idée de disposer d'un satellite en commun répond au souci d'améliorer la qualité de service et d'atteindre avec efficacité les zones les plus reculés. Dans le cadre de ce projet, Intelsat S.A et Gilat Satellite Networks ont décroché des contrats respectivement pour la fourniture de connectivité internet par satellite et la fourniture d'équipements satellite.


L’Afrique gagnerait en usant de cet outil
Le satellite de télécommunication, généralement artificiel et placé en orbite autour de la terre, assure au moyen des signaux par ondes radio la communication à distance. Ce dispositif est très utilisé dans la transmission des informations d'un point à l'autre de la terre par le truchement de stations terrestres conçues à cet effet. Très souvent, la téléphonie internationale s'effectue par cette technologie spatiale impliquée également dans les communications avec les navires et les avions.

Le satellite de télécommunication est employé entre autre aussi pour relayer les programmes de télévision et radios ainsi que les données numériques partout dans le monde, puis facilite la connexion internet haut débit dans les cas où ce service est impossible d'accès via le réseau téléphonique. C'est donc un puissant et incontournable outil pour les États africains notamment pour la gestion des ressources naturelles, la sécurité, l’espionnage etc...

Des exploits sur le sol africain                                                                                          
A l'échelle mondiale, le premier satellite de télécommunication baptisé Spoutnik1 est signé de la Russie en 1957, puis intervint en 1958 (1 an plus tard donc) celui de l'Amérique. En Afrique, il faut retenir que le continent n'est pas resté en marge de la révolution.  Le premier satellite africain mis sur orbite(GhanaSat1) est réalisé par le Ghana avec l'aide de l'agence spatiale japonaise la JAXA. Auparavant en 1999, 2000 et 2001, trois satellites avaient été lancés en Afrique du Sud mais ils n'étaient pas construits au pays.    

                                                                         
Par ailleurs, on note l'existence des agences spatiales en Afrique du Sud, au Nigeria, au Kenya puis en Éthiopie ; mais au regard de lourds investissements à consacrer, les États africains doivent collaborer pour la mise en place des projets spatiaux comme c'est le cas dans la région d'Afrique de l'Est.

Likibani Niguita



0 Commentaires

    No Comments


Ajouter un commentaire