Le champ gazier de Grande Tortue Ahmeyim se situe à la frontière maritime entre la Mauritanie et le Sénégal

Dakar ambitionne utiliser son gaz dans sa production d'énergie électrique et faire baisser le coût à la consommation

énergie


Les centrales thermiques sénégalaises pourraient devenir des centrales fonctionnant au gaz d’ici 2022, c’est ce qui ressort du propos ministre de l’énergie de ce pays.

 

« Si nous arrivons à convertir nos centrales au gaz, nous aurons les meilleurs prix au monde. Je pèse bien mes mots, nous aurons du gaz, de l’éolien, du solaire et de l’hydroélectrique », a indiqué Mouhamadou Makhtar Cissé, le ministre sénégalais de l’énergie. Cette conversion envisagée, représente un atout significatif pour diminuer le coût à la consommation compte tenu du fait que la production gazière du Sénégal va servir à alimenter les futures centrales. Il convient ici de rappeler que le champ gazier sénégalo-mauritanien de Grande Tortue Ahmeyim, va entrer en production en 2022.

 

Le coût des travaux de conversion des centrales thermiques en centrales fonctionnant au gaz n’a pas été donné, encore moins la provenance des fonds qui vont permettre de supporter ces travaux, mais l’optimisme du ministre, qui est par ailleurs l’ancien directeur général de la SENELEC, la compagnie électrique nationale, fait croire à une nouvelle ère. Une ère qui sera marquée par une production énergétique plus propre.

Onésiphore Nembe



0 Commentaires

    No Comments


Ajouter un commentaire