Le tabac nuit gravement à la santé des fumeurs et des non-fumeurs

Lutte contre le tabagisme : le Togo devrait se conformer à la CCLAT

économie


D’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), un fumeur inhale 15% du tabac  et le reste (85%) est rejeté dans l’air et absorbé par les non fumeurs.

Cette autre forme de pollution atmosphérique que l’on désigne sous le vocable de ‘’fumée secondaire du tabac’’, entraîne des maladies respiratoires, le cancer du poumon et plusieurs autres maladies chez les adultes et les enfants.

Et pour venir à bout de ce phénomène, l’Alliance nationale des consommateurs et de l’environnement (ANCE) encourage la création et la mise en œuvre des avertissements sanitaires avec des images graphiques sur les paquets de cigarettes, ainsi que des zones 100% non-fumeurs.

Ce sont là les recommandations de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte anti-tabac (CCLAT).

Fabrice EBEH, le directeur exécutif de l’ANCE-Togo, une ONG très active dans la défense de la cause écologique dans le pays,  a tenu à rappeler au gouvernement togolais, l’impérieuse nécessité de conformer la législation du pays à celle de la CCLAT.

‘’Pour n’avoir pas intégré depuis 2 ans les avertissements sanitaires dans sa réglementation, le Togo se retrouve être aujourd’hui le mauvais élève dans toute la sous région, alors qu’il était au meilleur classement ‘’,  s’est indigné M. EBEH, à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac observée le 31 Mai dernier.

Cette journée est instituée par les Nations-Unies pour attirer l’attention des Etats  sur les conséquences dévastatrices du tabac sur la santé publique.

La commémoration cette année a eu pour thème ‘’ Tabac et santé pulmonaire’’.

Le taux de prévalence du tabac est de 8,5% au Togo, ce qui équivaut à plus de 600 000 togolais qui consomment le tabac nuisant ainsi à leur propre santé et celle des personnes exposées à la fumée.

 Likibani B. 



0 Commentaires

    No Comments


Ajouter un commentaire