Akon et ses associés Thione Niang et Samba Bathily, PDG de Solektra International avaient réussi à implanter 100.000 lampadaires solaires

Portrait: Akon Lighting Africa

énergie


Né en 2014, le programme " Akon Lighting Africa " a déjà plusieurs réalisations à son actif. En effet, trois ans seulement après la création de son programme, Akon et ses associés Thione Niang et Samba Bathily, PDG de Solektra International avaient réussi à implanter 100.000 lampadaires solaires mais surtout offrir plus de 102.000 kits domestiques dans plus de 500 localités de 14 pays africains desquels le Bénin, le Niger, le Mali, le Sénégal et bien d'autres. L'objectif, confiait à l'époque l'artiste est de couvrir tous les pays du continent à travers son programme. Quand à Samba Bathily, il insistait encore récemment qu'il est possible de permettre à l'horizon 2020 à 16 millions d'âmes sur le continent de pouvoir jouir des joies de l'électricité. 

Prouesses et réalisations

"En 2 ans, Akon a fait plus pour l'Afrique que toutes les ONG occidentales présentes depuis 30ans" titrait plusieurs médias et notamment le site Ndarinfo.com il y a juste deux ans, soit 3 ans après le démarrage effectif du programme "Akon Lighting Africa". C'est dire les succès enregistrés par Akon et son équipe. 
À ce jour, près de 10.000 emplois ont été ainsi directement ou indirectement créés par les unités de montages de lampadaires et de panneaux solaires disséminés dans plusieurs pays du pays du continent. Mieux, le programme a créé une académie de formations d'ingénieurs à Bamako. De cette académie, sortiront les futurs ingénieurs africains spécialistes du solaire. Une usine de fabrication d'un coût initial de 2 millions de dollars a également vu le jour dans la zone industrielle du Mali.
Mais Akon ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. En effet, il compte étendre à terme les activités de son programme à des domaines tels que l'assainissement de l'eau, ou encore l'alimentation des bâtiments publics. Quant à la viabilité et à la pérennité du modèle économique de son programme, Akon a su une fois encore bien s'entourer. L'on compte ainsi parmi ceux-ci des partenaires techniques tels que l'entreprise française Sunna Design mais surtout des partenaires financiers stratégiques comme Jiangsu International Group et la banque panafricaine Ecobank. Le programme a pu ainsi bénéficier d'un financement confortable d'un milliard de dollars.
Les rêves d'Alioune Badara Thiam, de son vrai nom, pour son continent d'origine vont bien au-delà de l'énergie.

Autres projets

Hormis le solaire, le rappeur Akon envisage mettre en place sa cryptomonnaie. Akoin, de son nom, assure-t-il sera d'un grand secours pour les africain. Pour cela, il ambitionne créer une ville futuriste "Akon Crypto City" à l'image du "Wakanda" du célèbre film Black Panther, aussi de laquelle sera utilisée sa cryptomonnaie. Il a dans ce cadre été mis à sa disposition l'année dernière par le président Macky Sall en personne 2000 hectares de terrain près de Dakar. Enfin, Akon compte développer l'industrie de la musique numérique en Afrique.

Michée Daré



0 Commentaires

    No Comments


Ajouter un commentaire