La transition énergétique se met en place en Afrique

Transition énergétique Mobilisation des professionnels de l’Océan Indien

énergie


Une cinquantaine de professionnels impliqués sur la transition énergétique issus des secteurs publics et privés de la région de l’Océan indien se sont réunis le 20 mars 2019 à l’île Maurice.

 

Cette rencontre entre dans l’objectif de la Commission de l’Océan Indien (COI) en matière d’intégration des énergies renouvelables, qui se concrétise par un programme dénommé « Energies » avec un financement de l’Union européenne. Il s’agit de la suite des ateliers menés dans les pays de la COI en janvier et en février derniers, au cours desquels les professionnels ont jeté les bases d’une coopération régionale susceptible d’amplifier les actions existantes et aussi de mettre en valeur de nouvelles opportunités vers la transition énergétique.

D’après un communiqué émanant de Nicholas RAINER, Chargé de communication du programme COI-ENERGIES, il s’est dégagé lors de cette réunion de Maurice l’objectif des professionnels de la région de mettre en place « un Indian Ocean Energy Transition Network » dans les prochains mois.  Il y est mentionné que deux autres ateliers régionaux sont programmés respectivement en juin et août pour approfondir les questions quant aux modalités de mise en œuvre et les moyens à mobiliser.

 

Véronique ESPITALIER-NOEL, Chargée de mission de la COI, met en exergue l’importance de la transition énergétique en matière de développement économique de la région : « Il existe une vraie complémentarité entre les acteurs de l’énergie dans la région qui partagent le désir d’apporter aux populations de l’océan Indien les outils énergétiques pour contribuer au développement socio-économique des îles. A l’heure actuelle la grande majorité de notre énergie provient de sources fossiles de plus en plus chères et qui sont très polluantes. En investissant dans la transition énergétique, nous ambitionnons de promouvoir la production locale de l’énergie, ce qui va générer de la richesse et des emplois localement, tout en améliorant l’autonomie énergétique de nos pays. »

James RAMAROSAONA



0 Commentaires

    No Comments


Ajouter un commentaire