le changement climatique affecte le continent africain plus que les principaux pays pollueurs de la planète.

Adaptation au Changement climatique : 4 projets africains validés par le fonds vert

environnement


Au nombre des projets validés par le Fonds vert pour le climat (GCF), le 28 février 2019 en Corée du Sud, 4 sont africains. Deux institutions financières du continent, dont Attijariwafa bank ont été aussi accréditées.

Les décisions issues de la 22e réunion du Conseil d'administration du Fonds vert, à Songdo, en Corée du Sud, sont beaucoup plus africaines. Sur le site de l’organisation, www.greenclimate.fund, on note que 4 des 9 projets validés sont en faveur de ce continent vulnérable au changement climatique. A cet effet, un projet de 29,6 millions Usd a été validé pour un projet d'électrification rurale solaire au Mali avec la Boad. Un autre de 18,8 millions Usd a été autorisé pour la promotion de la cuisson écologique au Kenya et au Sénégal.  Le Nigéria s’en sort avec 100 millions Usd pour le programme de soutien IPP solaire. 69,6 millions Usd ont été accordés pour l'intensification des investissements dans l'énergie solaire dans les Pays les moins avancés francophones d’Afrique de l'Ouest. Il s’agit notamment du Burkina Faso, de la Guinée-Bissau, du Mali, du Niger et du Togo.  De même, l’Afrique du Sud s’en sort avec 100 millions Usd pour le programme d'investissement dans la génération intégrée (EGIP).

Sur un autre volet, dans le cadre du processus d'approbation simplifiée (SAP), le Fonds vert a validé un projet de 9,0 millions Usd pour l'amélioration de la résilience au climat des communautés rurales du centre et du nord du Bénin. Dans le même registre,  un programme de 8,9 millions USD a été acquis par la Namibie pour renforcer la résilience des communautés vivant dans des paysages menacés par le changement climatique. L’autre bonne nouvelle est que deux institutions financières du continent ont été accréditées et deviennent les nouveaux partenaires de l’institution. Il s’agit du Fonds national pour l'environnement et le climat (Fnec) du Bénin et de la banque Attijariwafa Bank (AWB) basée au Maroc. Le Fonds vert pour le climat, est créé par 194 signataires de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques en 2010

Fulbert ADJIMEHOSSOU



0 Commentaires

    No Comments


Ajouter un commentaire