La centrale thermique de Hwange, à Hwange, au Zimbabwe.

Zimbabwe : un financement indien de 333 millions $ pour deux projets électriques

énergie


333 millions $, c’est le montant alloué par l’Inde au financement du projet zimbabwéen d’augmentation de la capacité de la centrale thermique de Hwange, mais aussi pour la réhabilitation de la centrale de Bulawayo.

L’augmentation de la capacité de la centrale thermique de Hwange compte pour 310 millions de dollars dans l’enveloppe offerte par l’Inde tandis que la réhabilitation de la centrale de Bulawayo sera financée à 23 millions $.

Dotée d’une capacité de 480 MW, la centrale de Hwange va pouvoir connaître une durée de vie supplémentaire de 20 ans à l’issue des travaux. Celle-ci avait été mise en service il y’a une trentaine d’années. Par contre la centrale de Bulawayo d’une capacité de 120 MW est à 71 ans de vie et n’a pas subi de véritables travaux de rénovation entre temps. Autant dire que ces infrastructures se trouvent dans un piteux état, ce qui a induit des frais importants pour leur entretien jusque-là.

Ces travaux auraient dû, pour certains s’achever en 2016, pour d’autres commencer, mais en raison des mésententes liées aux clauses du contrat entre Eximbank Inde et le gouvernement zimbabwéen de l’époque, le projet avait été remis aux calendes grecques.  

L’Inde poursuit ses financements dans le secteur énergétique africain

Ce financement indien est le deuxième en moins de quatre mois. Rappelons qu’en juillet dernier le premier ministre indien avait pourvu à une enveloppe de 200 millions de dollars pour un financement dans le secteur énergétique ougandais. Cette convention avait été signée à Kampala en présence du président Yowery Museveni.



0 Commentaires

    No Comments


Ajouter un commentaire