La VBS Mutual Bank disposait d'un capital de 140 millions d'euros

Le Cap secoué par une nouvelle affaire de corruption doublée d'une faillite d'une banque

économie


La corruption n’en finit pas de faire les dégâts en République sud-africaine. Après avoir précipité le départ de Jacob Zuma, cette fois c’est la VBS Mutual Bank qui vient de faire faillite et qui devrait être mise en liquidation bientôt. De quoi désolé plus d’un petit épargnant et même des actionnaires minoritaires.

Détenue majoritairement par des hommes noirs, la banque VBS ne sera bientôt qu’un souvenir. En effet un scandale lié à la corruption vient de causer la perte de cette infrastructure de 140 millions d’euros de capital. A ce que le journal La Tribune rapporte, cette banque "aurait autorisé certains clients à avoir des découverts très importants, et soudoyé des fonctionnaires municipaux pour qu'ils déposent des fonds des collectivités dans VBS". Dans ce cas de figure un défaut de paiement à échéance des débiteurs et ou un retrait massif des fonds des collectivités est de facto dramatique pour l’institution. C’est donc de cette façon que 112 millions d'euros aurait été détournés de la VBS Mutual Bank.

Fin octobre dernier le ministre de la gouvernance coopérative, Zweli Mkhize, avait annoncé l’ouverture d’une enquête en vue de récupérer les fonds qui se sont volatilisés. 53 personnes visées par cette procédure judiciaire. Outre ces poursuites le parlement sud-africain entend enquêter lui-aussi sur cette affaire puisqu’au nombre de ceux qui se servaient d’après un rapport de la South African Reserve Bank publié ce mois d’octobre, il y’a un certain  Floyd Shivambu, très proche de Julius Malema le député leader de l’opposition. C’est d’ailleurs cette raison qui motive l’enquête du parlement qui essayera d’établir comment et qui a bénéficié de cette manne financière.

 

Une banque avec des frasques passées

VBS banque n’en est pas à sa première bavure. En 2016, au plus fort du scandale Nkandla, la villa du président Jacob Zuma restaurée à des dizaines de millions d’euros, cette institution bancaire avait prêté à ce dernier la somme de 540 000 dollars pour restituer l’argent des contribuables. Les conditions de ce prêt avaient semblé légères à l’époque. Sauf qu’elle a poursuivi avec les mêmes pratiques.

Détenue majoritairement par des hommes noirs, VBS Mutual Bank laisse de nombreux malheureux. Actionnaire minoritaire, Castro Musinyali déclare à France 24 que "tout le monde se servait, tous les proches, tous ceux qui étaient dans les cercles du pouvoir. Et nos compatriotes noirs qui, à travers cette institution, auraient dû aider leurs compatriotes noirs. Ils ont abusé de nous. Je suis l'un de ceux qui a été maltraité".

Le gouvernement se décidera-t-il à aider les épargnants ruinés par cette liquidation qui s’annonce ? Aucune certitude là-dessus, mais Eliza Mudau qui aurait épargné 20 ans de salaire dans cette institution, lance un appel aux autorités dans ce sens. . "Le gouvernement doit nous aider, car ses élus sont impliqués" a-t-elle martelé. D’autres comme les 14 villes qui ont déposé leurs fonds dans cette banque ne sont pas dans une meilleure situation. Elles risquent se trouver en position d’insolvabilité sous peu. Tout ceci pour dire que les conséquences de cette faillite ne sont pas toutes connues encore. 



0 Commentaires

    No Comments


Ajouter un commentaire