60 000 km de câbles pour relier le Cap au Caire et booster la télécommunication en Afrique

Fibre optique : Groupe Econet et Télécom Egypt s'apprêtent à relier Le Cap au Caire

économie


Il y a déjà 14 ans que le groupe Econet spécialisé dans les fibres optiques, émettait l'idée de créer le premier réseau de fibre optique en Afrique. Tant d'années se sont écoulées mais finalement, le projet qui paraissait oublié, tend vers sa concrétisation.        

                              
La preuve, un accord conclu il y a quelques semaines entre le groupe Econet porteur de l'initiative et Télécom Egypt, le réseau égyptien de téléphonie grâce auquel l'interconnexion va être possible. Les documents ont été paraphés par les premiers responsables des deux sociétés, en marge des assemblées générales de la Banque africaine d'import-export (Afreximbank) à Abuja.

Comment ça va se passer ? Un câble va relier sur 60 000 kilomètres le Cap au Caire au moyen d'une interconnexion transfrontalière, avec une intégration du réseau Liquid Télécom (filiale du groupe Econet) au Soudan. 

Avec l'avènement de la digitalisation qui envahit le monde tout en s’imposant à l'humanité, le continent africain ne pourra que profiter de ce projet qui va booster le secteur de l'économie numérique. En plus de faciliter le transfert de données et le téléchargement au moyen d'une connexion internet ultra rapide, la fibre optique offre l'avantage d'être insensible aux perturbations magnétiques.                                                                                                          

Une initiative intéressante pour la télécommunication en Afrique        
Dotée de cette aptitude à transporter des données sur de très longues distances, cette technologie rend le débit symétrique possible ; autrement dit, les flux ascendants et descendants peuvent transmettre les données à la même vitesse. Le réseau de fibre optique, selon Strive Masiyima, fondateur et président d’Econet «représente non seulement une réussite technique remarquable qui a surmonté certaines des distances et des terrains les plus difficiles du continent, mais il soutient également la montée des économies numériques en Afrique ». De son côté, Ahmed El Beheiry, le directeur général de Telecom Egypt estime qu'une étape importante est franchie dans la stratégie visant "à pénétrer le marché africain, et à mettre à la disposition des clients à travers l’Afrique, les services technologiques et d’infrastructures mondiaux les plus avancés''.                                                                                                                  
"Nous sommes impatients de travailler aux côtés de Liquid Telecom pour développer de nouveaux services et produits de réseau qui aideront à stimuler le commerce intra-régional », a déclaré Ahmed El Beheiry.  Après l'axe Cap-Caire, le groupe Econet ambitionne lancer la ligne Dakar-Dar Es Salam. Avec un réseau en Afrique australe, le groupe via sa filiale Liquid Télécom couvre l'Afrique du Sud, le Zimbabwe, le Lesotho, le Botswana et la République démocratique du Congo Il est aussi présent en Ouganda, au Kenya et au Rwanda.



0 Commentaires

    No Comments


Ajouter un commentaire