Yoweri Museveni, Président de l'Inde et Narendra Modi, premier ministre indien lors de leur rencontre à Kampala en juillet dernier

kampala et New Delhi main dans la main pour le développement de l'Ouganda

environnement


Lune de miel entre l’Ouganda et l’Inde. Les deux pays ont signé une convention pour un financement indien de 200 millions de dollars lors du passage fin juillet du premier ministre indien, Narendra Modi. Cet argent va servir dans l’approvisionnement énergétique ougandais ainsi que dans le développement du secteur agricole ougandais.

Le financement indien de 200 millions de dollars a été accordé à la République ougandaise à la fin du mois de juillet. Il devrait servir dans les secteurs agricoles et dans la production d’énergie, notamment l’énergie solaire. En parlant d’agriculture, le pays va se doter de systèmes d’irrigation sophistiqués, capable de booster les récoltes. Yowery Museveni a profité de cette circonstance pour prêter un serment de fidélité à l’Inde. Le président ougandais a assuré que l’acquisition du matériel nécessaire à la réalisation de ces chantiers se fera auprès des entreprises indiennes. Comme un retour à l’envoyeur, l’argent va repartir en Inde.

Faut rappeler ici que la balance commerciale entre les deux pays est largement déficitaire côté Ougandais. Alors que Kampala exportait l’année 2017 près de 44 millions de dollars de produits, New Delhi voyait ses exportations chuté à 736 millions de dollars, soit 17 fois la taille des exportations ougandaises. L’année 2016, New Delhi en était à 1,2 milliards de dollars, tandis que Kampala en était à seulement 24 millions de dollars, soit un déficit de 1,156 milliards de dollars.

N’empêche, les deux pays poursuivent leur coopération et tout semble aller pour le mieux des deux côtés. D’ailleurs à la suite du passage à Kampala du premier ministre indien, Narendra Modi, c’est le président Ougandais Yowery Museveni, qui pourrait effectuer le déplacement pour New Delhi très bientôt.

Onésiphore NEMBE



0 Commentaires

    No Comments


Ajouter un commentaire