Le départ d’Omar El Bechir et les troubles qui s’en sont suivis n’ont pas mis un terme aux projets de l’Etat soudanais avec ses partenaires orientaux. Les émirats arabes unis et l’Arabie Saoudite viennent de faire des dons en nature pour un milliard de dollars et une somme liquide versée à la banque centrale soudanaise de 500 millions de dollars.

Chose promise chose due, l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis ont déposé dans les comptes de la banque centrale soudanaise une somme de 500 millions de dollars représentants la première tranche de l’aide promise au gouvernement soudanais. Dans le même temps les deux pays ont pourvu à des dons en nature d’une valeur d’un milliard de dollar ont été reçus sous forme de dons en diverses nature

Cette première tranche de l’aide survient à l’issue d’une rencontre officielle tenue à Abu Dhabi entre le ministre soudanais des finances, Ibrahim Elbadawi et les officiels émirati. « J’ai rencontré les ambassadeurs du royaume et des Emirats arabes unis, et nous nous sommes mis d’accord sur un programme qui, si Dieu le veut, nous mènera jusqu’à la fin de 2020, afin d’achever le reste de l’aide », a déclaré le ministre à nos confrères de Reuters.

La deuxième tranche de cette aide qui servira probablement à booster l’économie soudanaise, devra arriver courant 2020. Et pour ce pays qui connait des troubles depuis le début de cette année et le départ inattendue d’Omar El Béchir, c’est une énergie de plus. Reste à savoir si la bonne gouvernance s’est installée avec l’arrivée de la nouvelle équipe dirigeante. Parce qu’elle est le gage de la survie de ces aides à l’endroit de Khartoum.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here