La chute des prix de pétrole pourrait se poursuivre si des mesures ne sont pas prises pour diminuer la production des pays membres de l'Opep en tenant compte cette fois de la demande qui devrait redresser un peu plus.

Quand l'OPEP augmente sa production de pétrole

énergie


La hausse des prix de pétrole s’est estompée sur fond d’augmentation de l’offre de quelques pays membres de l’OPEP.

 

Entre le mois de février et le 10 juillet dernier, les prix du West Texas Intermediate (WTI) sont passés de 56 $ à 73$ le baril. Et la crise entre les Etats-Unis et l’Iran, avait fait redouter une nouvelle hausse des prix, ce qui n’a pas été le cas ; pire même, les prix ont dégringolé sensiblement. On note un recul du WTI de 9% survenu le 8 août dernier. Le Brent est passé quant à lui de 80 $ à la mi-mai, à 71,4 $ le baril au cours de la même période.

 

De bonnes affaires pour les pays importateurs

 

C’est finalement les automobilistes et les pays qui sortent gagnant. Un bon moment pour des pays comme la France, de faire ses bonnes affaires. Les crises auront donc eu un effet favorable pour ces derniers. En effet la guerre commerciale entre l’Amérique de Donald Trump et la Chine de Xi Jinping présage un recul de la demande au niveau des deux principaux pays consommateurs. La hausse de la production de la Russie, des Emirats Arabes et du Koweït, a fait elle aussi un surplus considérable sur le marché ; de quoi influer négativement sur les prix. pas étonnant que les prix chutent à nouveau dans les mois à venir. 

 

Compte tenu du fait que ces trois pays sont membres de l’organisation des pays producteurs de pétrole, une organisation qui entendait jusque-là diminuer la production pour faire remonter les prix, d’autres pays membres de l’Opep peuvent leur emboîter le pas. Faut rappeler aussi le retour de la Libye qui a repris avec ses livraisons, courant juillet. De quoi dissiper l’espoir d’un retour des prix au niveau du premier trimestre 2014, plus de 100$ le baril à l’époque.


Albert Legrand



0 Commentaires

    No Comments


Ajouter un commentaire