Ni sur le taux d’infection, encore moins sur la mortalité, le continent africain n’est proche des prédictions alarmistes de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui évoquait une situation désespérée eu égard à une faible capacité sanitaire des pays situés entre le Caire et le Cap.

“Mon continent devrait se réveiller”, lançait Tedros Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le 18 mars, dans une prédiction qui relève plus du ressenti que des statistiques et reprise en choeur par les grandes ONG et les organisations internationales dont l’ONU. “Je crains qu’on aura en Afrique des millions et des millions de personnes infectées et même si la population est plus jeune qu’au Nord, dans les pays le plus développés, il y aura nécessairement des millions de morts», déclarait Antonio Guterres sur RFI, le 28 mars 2020.

Mais au 4 juillet, il convient de le dire, l’Afrique est relativement épargnée comparée aux Etats Unis qui comptent 2,8 millions de cas et 131 732 décès dus au covid-19 ou à l’Europe, zone la plus touchée en termes de décès. Derrière, le Brésil de Jair Bolsonaro est le deuxième pays le plus affecté du monde avec 1,6 million de personnes positives au covid-19 et 64 365 décès , devant la Russie (681 251 cas; 10 161 décès), l’Inde (673 165 infections; 19 268 décès) et le Pérou (299 080 infections; 10 412 décès).

Le pays africain le plus touché, l’Afrique du Sud, présente 187 977 cas et 3 026 décès, devant l’Egypte, avec 74 035 cas, 3 280 décès ). Viennent ensuite le Nigeria (28 167 cas, 634 décès), le Ghana avec 20 085 cas et 122 décès, l’Algérie (15 500 cas, 946 décès), le Maroc ( 14 132; 234 décès), le Cameroun (13 711; 328 décès), la Côte d’Ivoire (10 462 infections; 72 décès), RD Congo (7 411 cas; 182 décès), le Sénégal (7 272 cas, 25 décès). Ce top ten africain montre un taux de mortalité relativement faible sur la terre de Lucie, ce qui donne lieu à beaucoup d’interprétations par rapport à une immunité liée aux anti-paludéens comme la chloroquine d’usage en Afrique tropicale, zone encore plus épargnée que les régions tempérées du continent (Afrique du Nord et Afrique Australe).

Au 4 juillet, l’Afrique comptait 463 075 cas positifs, 11 084 décès, 11 084 guérisons et 222 010 malade encore hospitalisés. Dans le monde, l’on dénombre 11,3 millions d’infections et 531 659 décès. L’Afrique qui compte 18,5% de la population mondiale, concentre 4% des infections au covid-19 et 2% des décès. Ce relatif “mieux” ne doit pas faire oublier le fait que la maladie est en accélération ces dernières semaines. L’Afrique du Sud a enregistré 10 000 nouvelles infections en 24 heures. C’est dire de la nécessité de maintenir les gestes barrières et d’appliquer les mesures de distanciation sociale, rempart efficace en l’absence de traitement prouvé et dans l’attente d’un vaccin.

Source : Financial Afrik

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here