Actualité en continu

Togo: L’électorat sait ce qu’il veut.

14 avril, 2015

L’électorat togolais en ces veilles des présidentielles sait très exactement ce qu’il veut. La paix pour certains, le développement pour d’autres, le rapprochement avec les populations et surtout la jeunesse nationale, voici les exigences que cet électorat formule pour le candidat qui veut accéder dans quelques jours à la magistrature suprême.

Tandis que les caravanes de candidats et leurs troupes de militants traversent quartiers et villes du pays pour convaincre les indécis, les électeurs togolais qui ont fini de fixer les exigences requises pour leur prochain président, ne prêtent plus une grande attention à ce cirque.

La sécurité post électorale est une suprême exigence aujourd’hui pour ce peuple togolais.  Encore hanté par les scènes qui ont suivi la proclamation des résultats du dernier scrutin présidentiel, un habitant de la capitale déclare que « Nous ne voulons plus que, dorénavant, le Togolais puisse prendre encore ses jambes à son cou après la proclamation des résultats. Nous voulons plutôt que les Togolais s’embrassent pour pouvoir construire un Togo meilleur. »

Pour un autre la paix est une condition du développement du Togo.  « Au niveau des candidats, je vais juste dire d’envoyer à l’endroit de la population des messages d’apaisement, parce que le Togo, aujourd’hui, a besoin de la paix pour son développement. A-t-il lancé, avant d’ajouter que C’est la pertinence du programme qui va nous guider à voter pour le candidat de notre choix ».

Ce n’est pas tout aujourd’hui que certains togolais estiment que le peuple s’appauvrit de plus en plus. Les candidats qui ont déjà leur programme politique bien ficelés, doivent prendre en compte cet aspect. « Le peuple togolais est astreint à une paupérisation incroyable. Le message que doivent porter les leaders qui vont aux élections doit inclure l’économie. Donc, il faut des politiques d’appoint pour changer la donne dans ce pays, pour que ce pays puisse aller de l’avant. », Estime un électeur.

Finalement, que Faure Gnassingbé, candidat à sa propre succession, qui part favori dans cette élection, ou l’un des quatre autres candidats arrive à la magistrature suprême, un rapprochement avec la jeunesse s’impose. « Moi, je n’ai rien dit parce que le Togo est fatigué. Il faut que le président élu rencontre de la jeunesse et fasse tout ce qu’il a dit au peuple et qu’il satisfasse les besoins de la population », susurre un autre togolais de cette capitale politique du pays.

Pour ces candidats, il ne se fait pas tard pour inclure ces exigences dans la longue liste de leurs promesses électorales, mais après cette élection, l’élu voudra-t-il se rappeler de ses promesses ? C’est l’ultime interrogation du peuple togolais alors que la date des prochaines présidentielles s’avance à grands pas. AFPmag. 

Togo: De graves découvertes à quelques jours des présidentielles

17 avril, 2015

C’est une grave découverte qui vient d’être faite par Synergie Togo, une organisation de la société civile. Plus de 300 000 électeurs se retrouveraient dans le fichier électoral, pourtant 100 000 doublons avaient été toilettés récemment par l’organisation de la francophonie.

S’agit-il d’une erreur ou d’une magouille orchestrée par l’un des candidats en lice ? Aucune certitude dans ce sens, mais l’erreur qui vient d’être découverte est trop flagrante. Synergie Togo, une organisation de la société civile, réputée proche de l’opposition, vient de découvrir que le fichier électoral contient plus de 300 000 noms fictifs, un fait qui est de nature à faire participer au vote les personnes n’étant pas inscrites dans le fichier.

Togo : Faure Gnassingbé bien parti pour un troisième mandat présidentiel.

22 avril, 2015

 

Face aux quatre autres candidats en lice pour le poste de président de la république du Togo, Faure Gnassingbé, président sortant et héritier du fauteuil présidentiel de son défunt père, est bien parti pour un troisième mandat à la tête de l’Etat. Scrutin présidentiel à un tour, opposition désolidarisée, voici autant d’avantages qui favorisent le retour aux fonctions du chef d’Etat sortant.

Le Togo qui s’apprête à aller aux urnes le 25 avril prochain, pourrait réélire Faure Gnassingbé, le chef d’Etat sortant. Les raisons de cette réélection sont évidentes : scrutin présidentiel à un tour comme le stipule la loi de 2002 : un  mode électoral pleinement en faveur du chef d’Etat sortant, et une opposition qui avance en rangs dispersés.

Togo: Ça risque de chahuter pendant les résultats des présidentielles.

24 avril, 2015
Kit biométrique de la CENI Togo
Le nouveau kit biométrique qui sera utilisé lors de l'élection présidentielle de ce samedi le 25 avril 2015. 

A un jour des présidentielles au Togo, le constat du bon déroulement de la campagne électorale est frappant, mais avec le chahut qui s’anime de plus en plus autour du logiciel de compilation des résultats que la Ceni a l’intention d’utiliser et qui constitue pour certains candidats un risque de fraude majeur, les craintes d’un retour des turbulences post-électorales montent d’un cran. 

Cinq candidats en lice, un fauteuil présidentiel à pourvoir, une campagne présidentielle calme, mais des résultats qui pourraient faire l’objet de vives discussions. Alors que l’élection se tiendra demain, 25 avril 2015, et que Faure Gnassingbé et son principal adversaire le chef de file de l’opposition malheureusement désolidarisée, Jean-Pierre Fabre, en sont aux derniers réglages, une polémique autour du logiciel de compilation des résultats présage une crise post-électorale. 

Présidentielle au Togo:10% de voix décomptées et déjà des soucis entre Fabre et Faure

28 avril, 2015

Au Togo où la présidentielle du samedi 25 avril mettait en course cinq candidats, les résultats commencent à faire polémique. La preuve, les 10% de voix déjà décomptées causent des soucis aux équipes du président sortant et de son principal challenger, Jean Pierre Fabre.

Jusqu’à hier, 10% des voix avaient été décomptées dans la préfecture de la Bina. Fortement acquise au président sortant, cette circonscription fait l’objet d’un souci pour près de 1 120 voix supplémentaires.  Francis Pedro Amouzou, représentant de l’opposant Jean-Pierre Fabre a demandé à la Céni l’annulation totale des résultats de cette préfecture, ce que le représentant de Faure Gnassingbé a rejeté.

Présidentielle au Togo: Faure Gnassingbé brigue un troisième mandat

29 avril, 2015
Faure Gnassimbé à Lomé
Faure Gnassimbé, le 28 avril 2015 à Lomé.

C’est sans surprise que le sortant Faure Gnassingbé vient de remporter ce mardi la présidentielle togolaise. Au pouvoir depuis 2005, Faure Gnassingbé a été déclaré vainqueur de l'élection présidentielle du 25 avril dernier. A 48 ans, celui qui est arrivé au pouvoir en 2005, en remplacement de son père, reprend les commandes de l’Etat pour les cinq prochaines années.

58,75% pour Faure Gnassingbé, contre seulement 34,95% pour Jean-Pierre Fabre son principal rival, la réélection du chef d’Etat sortant ce mardi 28 avril s’est faite de façon éclatante. Ce résultat du sortant, légèrement en baisse par rapport aux élections de 2010 où il avait eu 60,92% des suffrages, montre quelque part une certaine régression de Faure Gnassingbé dans l’estime du peuple Togolais. On se souvient que cette fois l’opposition était toujours menée par le même homme, Jean-Pierre Fabre.

Togo : Une liste exhaustive d’entreprises disponible à fin juin

05 juin, 2015
Germain Essohouna MEBA, président de la CCIT
Germain Essohouna MEBA, président de la CCIT

 

La Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) va procéder du 08 au 30 juin prochain, un recensement des entreprises formelles ciblées, inscrites ou non.

‘L’opération consiste à classer ces entreprises par secteur et zone d’activités, afin de les retrouver facilement et de mettre en place une base de données d’entreprises existantes et fiables pour répondre aux sollicitations de la CCIT’, explique Germain Essohouna MEBA, le président de l’institution consulaire togolaise.

Enquête EDST III : les résultats définitifs publiés

05 juin, 2015

Le Togo a réalisé des efforts en matière de santé. En témoignent les résultats définitifs de la troisième enquête démographique et de santé au Togo (EDST-III) publiés jeudi par l’Institut national de la statistique et des études économiques et démographiques (INSEED).

L’opération qui s’est déroulée entre novembre 2013 et avril 2014, a  été réalisé sur la base d’un échantillon constitué par 9 480 femmes de 15-49 ans dans tous les ménages sélectionnés et 4476 hommes de 15-59 ans  dans la moitié des ménages sélectionnés.

Le gouvernement togolais sommé de ratifier la convention de Minamata sur le mercure

07 juin, 2015

L’Alliance nationale des consommateurs et de l’environnement (ANCE) a recommandé vendredi au gouvernement togolais, la ratification de la Convention de Minamata sur le mercure (du 11 octobre 2013), ainsi que l’adoption d’un cadre juridique national d’élimination du mercure.

Deux mesures qui devraient contribuer à la protection des populations togolaises contre les effets nocifs du mercure aussi bien sur le plan sanitaire qu’environnemental.

Le Togo reçoit une seconde distinction de la FAO

09 juin, 2015
Le directeur général de la FAO José Graziano da Silva (à gauche) remettant la distinction au ministre togolais de l'agriculture, de l'élevage et de la peche le colonel Ouro-Koura Agadazi (à droite), Rome dimanche le 07 juin 2015
Le directeur général de la FAO José Graziano da Silva (à gauche) remettant la distinction au ministre togolais de l'agriculture, de l'élevage et de la pêche le colonel Ouro-Koura Agadazi (à droite), Rome dimanche le 07 juin 2015

 

Le Togo est identifié par l’Organisation des Nations-Unies pour l’Alimentation et l’agriculture (FAO), comme l’un de ces pays ayant réalisé des performances remarquables dans la lutte  contre l’insécurité alimentaire, et pouvant parvenir à un taux de prévalence inférieur à 5% à l’horizon 2020.

Autant d’atouts qui ont permis au pays d’être distingué pour une 2ème fois, à l’occasion de la 39ème conférence de l’institution onusienne en charge de l’alimentation et de l’agriculture dans le monde, tenue à Rome les 6 et 7 juin derniers.