IMAGES DE L'ACTUALITE

Archives

« Juin 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
Actualité en continu

Maroc : deux mois de prison avec sursis pour avoir rompu le jeûne

15 juillet, 2015

 

A Marrakech ce mardi, quatre jeune gens ont écopé d’une peine de deux mois de prison avec sursis pour avoir bu un jus de fruit pendant le Ramadan. Selon la lettre de la loi, en son article 222 du code pénal, ils encouraient jusqu’à six mois de prison ferme. Cette flexibilité des juges présage une nouvelle ère dans le royaume.

Nous sommes le 6 juillet 2015, quatre jeunes gens en partance pour l’aéroport de Marrakech où leur ami doit prendre le vol, prennent un jus de fruit publiquement. Simple geste d’adieu ? Souci de troubler l’ordre pendant ce mois de Ramadan ? Ou nécessité urgente d’étancher une soif insoutenable ? Difficile de se prononcer, mais on sait qu’au moment des faits, la température dans la ville était à 48°.

Maroc : Le TAS vient de lever les sanctions prises par la CAF.

03 avril, 2015

Au lendemain de la CAN 2015 tenu en Guinée Equatoriale entre le 17 janvier et le 08 février, la confédération africaine de football avait pris des sanctions contre le Maroc pour son refus d’organiser l’évènement. Suspension aux deux prochaines éditions de la CAN, des millions d’euros à verser au titre de réparation, des sanctions trop lourdes pour le pays qui, ne voulant pas exposer ses citoyens à l’épidémie Ebola qui faisait rage dans la région Ouest Afrique, avait demandé le report du plus important tournoi africain.

Après la saisine du tribunal arbitral du sport, le Maroc s’en sort plutôt bien. Alors qu’il avait été condamné au lendemain de la coupe d’Afrique des nations qui s’est jouée finalement en Guinée Equatoriale, à verser plusieurs millions d’euros d’amende en réparation pour préjudice et qu’il était exclu des deux prochaines éditions de la CAN, (CAN 2017 et 2019), le Royaume avait fait appel le 17 février dernier pour l’annulation de cette décision qu’il jugeait fortement arbitraire.

Maroc : Driss Bamous n’est plus.

20 avril, 2015

Driss Bamous, capitaine des lions de l’Atlas en 1970 et ancien président de la confédération royale de football, s’est éteint le 16 avril dernier à Rabat à l’âge de 73 ans.

C’est un monument du football de haut niveau marocain qui s’est éteint jeudi dernier. Driss Bamous, sociétaire de l'équipe AS FAR de Rabat des forces armées royales, entre 1963 et 1975, l’homme est mort à l’âge de 73 ans. Capitaine des lions de l’Atlas et plus tard après la retraite président de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF), entre1986-1992, Driss Bamous a reçu plusieurs titres au cours de sa carrière.