IMAGES DE L'ACTUALITE

Archives

« Juin 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
Actualité en continu

Boko Haram : Paralysé mais encore nuisible.

19 avril, 2015
Des islamistes de Boko Haram sur un tank (capture d'écran d'une vidéo de propagande publiée par Boko Haram en novembre 2014)

 

Bien que paralysé, Boko Haram est toujours une secte nuisible. Les habitants de Bia, un hameau situé dans la localité de Kolofata, à l’extrême Nord du Cameroun, viennent d’essuyer un revers de la secte. Dans la nuit du jeudi au vendredi, une dizaine de personnes auraient été tuées dans une attaque éclair islamiste.

Malgré la perte de toutes ses places fortes, Boko Haram, secte mal structurée en ce moment et fortement diminuée sur le plan des effectifs, continue de commettre des atrocités aux frontières des Etats voisins. Au Cameroun où l’armée a connu une certaine  accalmie depuis quelques semaines, le relâchement de la vigilance des forces armées vient de coûter la vie à une dizaine de nationaux.

Boko Haram : Entre malnutrition des réfugiés nigérians et la guerre contre les islamistes le Cameroun fait de son mieux

11 mai, 2015
Le Haut-Commissaire de l'ONU pour les réfugiés Antonio Guterres salue des réfugiés nigérians au camp de réfugiés Minawao au Cameroun, le 25 Mars 2015.
Le Haut-Commissaire de l'ONU pour les réfugiés Antonio Guterres salue des réfugiés nigérians au camp de réfugiés Minawao, dans l'Extrême-Nord du Cameroun, le 25 mars 2015.

 

En guerre contre Boko Haram depuis plus d’une année déjà, le Cameroun fait face à de nombreux problèmes à la fois ces derniers jours. Pendant que la malnutrition touche les réfugiés nigérians dans la région de l’Extrême Nord du pays, les forces armées Camerounaises qui ont fait montre de courage et de détermination jusqu’à ce jour, doivent affronter les combattants islamistes qui tentent d’infiltrer son territoire. Les derniers affrontements survenues dans la nuit du samedi au dimanche dernier, ont coûté la vie à  deux militaires camerounais tandis qu’une soixantaine d’islamistes a été tuée.

Premier pays de la région du lac Tchad à déclarer la guerre aux islamistes de Boko Haram, le Cameroun, au front depuis plus d’une année, continue de faire face à d’importantes menaces d’infiltration de son territoire par les islamistes. Dans la nuit du Samedi au dimanche dernier, les forces armées Camerounaises en patrouille dans la région de Zelevet, département de Mayo Tsanaga, dans la province de l’extrême nord du pays sont tombées sur des islamistes de Boko Haram.

Cameroun : des décisions fortes après l’attentat de Fotokol

17 juillet, 2015

Après l’attentat de Fotokol du dimanche dernier, les autorités camerounaises sont passées aux résolutions fortes pour éviter que de nouvelles attaques soient perpétrées avec le même scénario. Désormais le port du voile intégral est interdit dans la région de l’extrême nord du Cameroun.

Le gouverneur de la province de l’extrême nord, Midjiyawa Bakari, l’a précisé : « Le voile intégral est complètement interdit dans la région... Nous avons demandé aux gendarmes et aux policiers d'interpeller toute femme qui porte le voile intégral ». Depuis l’attentat du dimanche dernier, on s’attendait à cette mesure, mais la réaction des autorités arrivent si vite que certains analystes y voient une prise de conscience des autorités, vis-à-vis de ces populations qui souffrent déjà des rapines des islamistes de Boko Haram.

Cameroun: renforcement des mesures de sécurité dans l’extrême nord du pays après un nouvel attentat de Boko Haram

23 juillet, 2015
Des forces de sécurité évacuent un corps après un attentat à Maroua, dans l'Extrême-nord du Cameroun, le 22 juillet 2015.
Des forces de sécurité évacuent un corps après un attentat-suicide à Maroua, la capitale de l'Extrême-nord du Cameroun, le 22 juillet 2015.

 

Ce mercredi 22 juillet, ce sont deux nouveaux kamikazes qui se sont faits exploser au marché de Maroua, tuant quelques personnes. Le président Paul Biya qui a pris le dossier des islamistes de Boko Haram à bras le corps, appelle les populations de la région septentrionale à coopérer avec les forces de sécurité, une option qui peut faire la différence. De son côté, le gouverneur de la région, Midjiyawa Bakary, promet de nouvelles mesures de sécurité.

Il est 14h25, ce mercredi 22 juillet, lorsqu’une vendeuse de dattes de quinze ans selon les services de sécurité camerounais, se fait exploser dans le marché des tissus, quelques minutes plus tard, c’est une nouvelle fillette du même âge qui se fait exploser non loin, près de l’angle où les camions déchargent. Bilan, 11 civils tués, deux islamistes et une trentaine de blessés.

Cameroun: ensemble des mesures prises pour arrêter les attentats dans l’extrême-nord du pays

24 juillet, 2015
Edgar Alain Mebe Ngo'o, ministre de la Défense du Cameroun.
Edgar Alain Mebe Ngo'o, ministre de la Défense du Cameroun.

 

Arrestations de personnes soupçonnées d’entretenir des liens avec les islamistes de Boko Haram, réunions d’urgence des autorités gouvernementales comme celle tenue ce jeudi 23 juillet à Maroua entre le ministre de la défense Edgar Alain Mebe Ngo’o et les autorités militaires, prise des décisions fortes comme l’interdiction du port du voile intégral, tout, mais alors tout est fait aujourd’hui au sommet de l’Etat camerounais pour arrêter les explosions de terroristes dans l’extrême-nord du pays.

Moins de 24 heures après le double attentat qui a secoué la ville camerounaise de Maroua ce mercredi 22 juillet, une réunion sécuritaire d’urgence s’est tenue sous l’égide du ministre de la défense. Edgar Alain Mebe Ngo’o qui a fait spécialement le déplacement pour le lieu du sinistre a appelé la population à doubler de vigilance. Dans le contexte actuel, les agents de renseignements des services de sécurité devraient pouvoir compter sur le moindre renseignement de la population.

Electricité : le Cameroun débourse 15 millions d’euros pour accroître son potentiel énergétique de 60 MW

17 juin, 2015
Le Cameroun vient de signer un contrat de rachat de la centrale thermique du groupe Aggreko à Yaoundé. Aggreko est le leader mondial des services d'alimentation électrique temporaire et de régulation de température.
Le Cameroun vient de signer un contrat de rachat de la centrale thermique du groupe Aggreko à Yaoundé. Aggreko est le leader mondial des services d'alimentation électrique temporaire et de régulation de température.

 

Le Cameroun qui souffre d’un déficit énergétique de 150 MW en période de pointe pourrait réduire celui-ci dans quelques jours avec le rachat de la centrale thermique du groupe Aggreko. Cette centrale temporaire d’une capacité de 60MW faisait l’objet d’une négociation entre les autorités camerounaises qui offraient 10 milliards de Fcfa soit 15 millions d’euros et le groupe anglais qui exigeait 14 milliards de Fcfa, soit 21,5 millions d’euros.

C’est soulagé que Christophe Jacquin, le directeur général Afrique du Nord et de l’Ouest d’Aggreko a lancé dans la soirée du lundi dernier « cela a mis du temps et je ne veux jeter la pierre à personne, mais tout est réglé ». Cette déclaration faisait suite à la conclusion du contrat de rachat de la centrale thermique du géant anglais des solutions énergétiques temporaires avec les autorités camerounaises.

Cameroun : Nouvel accord sur la mise en place d’une centrale hydroélectrique d’une capacité de 400 MW

04 juillet, 2015

Toujours dans l’optique de doter le pays d’une capacité énergétique suffisante pour l’appareil industriel et les ménages, le Cameroun vient de faire un nouveau bond en avant. Avec la filiale marocaine du capital investisseur américain Brookstone Partners, le pays a procédé ce jeudi 2 juillet, à la signature d’un accord cadre, en vue du développement, de la construction et de l’exploitation d’une centrale hydroélectrique dans la province du Centre.

Déterminé à mener le train des réformes en vue d’atteindre les objectifs de développement qu’il s’est fixé d’ici à l’horizon 2035, le Cameroun de Paul Biya, vient de faire un nouveau saut en avant. Il s’agit notamment de la signature ce jeudi 2 juillet, de l’accord-cadre entre la filiale marocaine du capital investisseur américain Brookstone Partners et Basile Atangana Kouna, ministre camerounais de l’eau et de l’énergie.

Cameroun : Après le passage de François Hollande, les relations avec la France se réchauffent ?

06 juillet, 2015
François Hollande et Paul Biya à Yaoundé, le 3 juillet 2015
Le président français François Hollande avec son homologue camerounais Paul Biya lors de leurs rencontre, vendredi le 3 juillet 2015 au Palais de l'Unité, Yaoundé, Cameroun.

 

Entre la signature de quatre accords et les déclarations inattendues de François Hollande au sujet du massacre des milliers de nationalistes camerounais, tués à la veille et au lendemain des indépendances, le président français vient d’ouvrir la voie au débat. Désormais, ce sont d’importants documents au sujet de ces morts qui seront mis à la disposition des chercheurs et historiens camerounais, pourtant cette étape n’est pas suffisante pour ramener le Cameroun sous le giron français.

Alors que la France est en constante régression sur le marché africain depuis plus d’une décennie, François Hollande, a lancé la semaine dernière, une nouvelle tournée africaine, pour tenter d’endiguer le sentiment anti-français qui va bon train dans le continent, et inspirer une nouvelle dynamique dans la coopération avec son pays.