IMAGES DE L'ACTUALITE

Archives

« Février 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        
Actualité en continu

Tchad : la présidentielle fixé au 10 avril

25 janvier, 2016

Les dossiers des candidats à la présidence doivent être déposés entre le 10 et le 29 février selon l’annonce faite samedi soir à N’Djamena par la commission électorale nationale indépendante (CENI).

TCHAD : « 2016 sera encore difficile » présage Idriss DEBY

04 janvier, 2016

+++ Le président tchadien Idriss DEBY invite son peuple « à plus de responsabilité, car l’année 2016 sera encore difficile », a-t-il annoncé lors d’un message télédiffusé sur les médias nationaux le 31 décembre 2015.

DEVELOPPEMENT HUMAIN DURABLE : cinq pays africains dans la lanterne rouge !

15 décembre, 2015

+++ L’indice du développement humain de 2015 vient de paraître. Le rapport intitulé « Le travail au service du développement humain » est présenté conjointement par Selim JAHAN, directeur du Bureau de Rapport du Développement humain et Helen CLARK, administrateur du PNUD en présence du Représentant du gouvernement d’Ethiopie, le 14 décembre 2015 à ADDIS-ABEBA.

Tchad : Nouveau procès contre une dizaine d’islamistes de Boko Haram

28 octobre, 2015

Grand allié du Cameroun dans la guerre contre Boko Haram, le Tchad est sur le point de traîner en justice une nouvelle dizaine de membres présumés de la secte nigériane. L’affaire a été confiée [toutes affaires cessantes] à deux juges depuis le 10 octobre dernier et une instruction avait été ouverte ce jour.

Tchad : le frère cadet d’Idriss Déby était-il bon à jeter aux chiens ?

28 octobre, 2015

Les dessous de l’affaire qui suit restent inconnus, mais la version officielle se déroule comme suit : samedi 24 octobre, un décret du président Idriss Déby Itno, limoge Salaye Déby. En cause, une plainte déposée la veille par le secrétaire général du gouvernement au nom de l’État, accuse le frère cadet du président et directeur général de la douane, d’enrichissement illicite.

Procès Habré: le témoignage du frère d’Idriss Déby est-il crédible ?

20 octobre, 2015

Alors que le procès Hissène Habré se poursuit à Dakar, c’est un témoin inattendu qui vient de passer à la barre ce lundi 19 octobre. Oumar Déby, frère cadet de l’actuel président tchadien témoignait pour des actes qu’il a vécus à seulement 11 ans.

TCHAD : situation lamentable des étudiants !

12 octobre, 2015

++ La vie des étudiants tchadiens s’aggrave, tant au niveau national que régional. N’en déplaise au président tchadien Idriss Deby Itno qui se considère comme un partenaire incontournable de France dans la lutte contre Boko Haram, mais la situation est alarmante.

Affaire Hissène Habré : Idriss Déby pris dans son propre piège

04 septembre, 2015

Bien au chaud dans son palais à N’Djamena depuis le début du procès Hissène Habré le 20 juillet dernier, Idriss Déby, président de la république du Tchad et ami de longue date du prévenu, vient d’être à son tour interpellé pour torture et exécution de prisonniers de guerre. Ces faits remontent à l’époque où le président tchadien était reparti au maquis.

Tchad : peine de mort pour les terroristes, N’Djamena n’a pas hésité un seul instant

31 juillet, 2015

Moins de deux semaines après le dernier attentat à N’Djamena, l’assemblée nationale du pays vient de voter un projet de loi portant peine capitale pour les auteurs d’actes terroristes. Ce vote qui s’est fait au parlement ce jeudi 30 juillet, n’a été possible qu’après des amendements du texte initial, ce qui a permis l’adhésion des mouvements d’opposition à ce projet.

Lutte contre Boko Haram : les choses se mettent en place toujours aucune précision sur le droit de poursuite de l’armée Camerounaise

31 juillet, 2015

La nomination jeudi du général nigérian, Illya Abbah, à la tête de la force multinationale et l’annonce de la fin des travaux ce week-end de l’Etat-major basé à N’Djamena, sont assez de points positifs pour la force multinationale. Alors que la mise en place des unités commence bientôt, la question du droit de poursuite de l’armée camerounaise reste en suspens et cela bien que la lettre des textes de cette opération l’autorise.