IMAGES DE L'ACTUALITE

Archives

« Janvier 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
Actualité en continu

Sénégal : le président Macky Sall désavoué !

22 septembre, 2015

Une bonne partie de la société civile sénégalaise se positionne sur le projet d’accord de sortie de crise menée tout récemment par le président Macky Sall, en sa qualité du président de CEDEAO, dans la crise de Burkina Faso.

La médiation accepte les exigences du général Diendéré au Burkina : le calme de retour bientôt

21 septembre, 2015

Pour Macky Sall qui mène les discussions en faveur d’un retour de la paix au Burkina, il fallait un accord quel qu’il soit. Ce dimanche soir l’équipe du président sénégalais a rendu public les mentions du texte d’accord mis en place après la consultation de l’ensemble des acteurs de la politique burkinabé, il s’agit bien d’un texte qui confirme l’ensemble des exigences du régiment de sécurité présidentiel, au pouvoir depuis mercredi dernier.

Burkina: société civile et opposition en cours de mobilisation pour soigner la « plaie de la démocratie »

18 septembre, 2015

Après un coup de force réussi, le général Gilbert Diendéré, homme de main de longues années de Blaise Compaoré, doit faire face à la jeunesse de son pays et à l’ensemble de la société civile, qui poursuivent leur mobilisation à travers le pays.

Ouagadougou pris en otage par les hommes de Blaise Compaoré

17 septembre, 2015

On n’ose pas le dire, mais c’est bien toute la capitale burkinabé qui est prise en otage depuis ce mercredi 16 septembre 2015. Alors que le conseil des ministres se tenait, à 14h30 heure locale, les militaires appartenant au régiment de sécurité présidentielle (RSP) ont désarmé les gardes et pris en otage Michel Kafando, le président de transition, Isaac Zida, le premier ministre et d’autres hauts responsables du pays. Depuis lors, les patrouilles du RSP surveillent les voies de la capitale et les sites de la télévision nationale et de la radio sont encerclés par des soldats qui n’hésitent pas à tirer en l’air pour disperser les foules.

La Cedeao règle les détails avant les élections en Côte d’Ivoire, au Burkina et en Guinée

14 septembre, 2015

A l’invitation de Macky Sall, président en exercice de la Cedeao, huit des quinze chefs d’Etat de la région ont répondu présent à un sommet extraordinaire ce dimanche 13 septembre. La réunion qui s’est tenue à Dakar, en l’absence de Muhammadu Buhari, chef d’Etat du Nigeria et de ses homologues ghanéens, John Dramani Mahama et nigérien, Mahamadou Issoufou, s’articulait autour des questions relatives aux différentes élections présidentielles qui se tiendront ce mois d’octobre.

Burkina Faso : Des candidats certes, mais des Blaise Compaoré en plus

23 août, 2015

La rupture attendue avec l’époque Blaise Compaoré n’aura probablement plus lieu. Après la découverte des 22 dossiers de candidature déposés auprès du conseil constitutionnel et avant que l’institution se prononce sur les candidats retenus pour l’élection du 11 octobre prochain, le constat du positionnement en tête d’anciens collaborateurs du président de la république reste le plus frappant.

Burkina Faso: la Société civile demande la dissolution du RSP.

08 février, 2015

L’accord entre le premier ministre Isaac Zida et le régiment de sécurité présidentielle (RSP) a été trouvé jeudi dernier, pourtant le peuple est sorti dans la rue ce samedi 7 février pour blâmer le comportement des soldats de ce régiment, et demander la dissolution du RSP qui constitue pour eux une cause de chute de la transition en place.

Le peuple burkinabé est décidé à se prononcer désormais sur les questions nationales. Après les événements qui ont suivi le départ de Blaise Compaoré, il est sorti une nouvelle fois ce samedi 7 février pour demander la dissolution du RSP. Pour ces nombreux manifestants, le régiment constitue un danger pour le régime de transition. Le rassemblement à la place de la nation de ce samedi survient après les événements de la semaine dernière entre le RSP et le premier ministre Isaac Zida. Alors qu’une dizaine d’officiers du RSP avait été affectée dans d’autres services militaires par le premier ministre, ces derniers avaient répliqué en demandant l’annulation pure et simple de cette décision et avaient réclamé la démission du premier ministre. Au bout d’une journée et d’une nuit d’intenses négociations, un accord avait été trouvé. Mais cet accord au sommet de l’Etat n’a pas suffi à interdire la marche de contestation contre le régiment.

Banderolles et affiches disaient simplement « non à une armée dans l’armée » ou encore « non au RSP ». Certains comme l’économiste Rasblga Seydou Ouedraogo ont déclaré que le burkina Faso ne sera pas « une démocratie surveillée par le régiment de sécurité présidentiel ». Le propos le plus tranchant de tous aura été celui de Safiatou Lopez Zongo de l’Association pour la promotion de la démocratie et la participation citoyenne qui déclarait que « Nous ne pouvons pas accepter que le RSP menace notre transition. Nous leur demandons de quitter la présidence ».

Pour plier un gouvernement et obtenir un consensus comme cela a été le cas jeudi dernier, l’on doit forcément disposer d’un moyen de pression. Rien n’est précis quant au moyen de pression que ce régiment a utilisé, mais la crainte d’un retour des troubles dans la rue commence à se faire sentir. AFPmag.

 

Burkina Faso : 2 ans d’emprisonnement pour Ousmane Guiro

24 juin, 2015
Ousmane Guiro
Ousmane Guiro

 

L’ex-directeur général des douanes Ousmane Guiro (sous le règne de Blaise Compaoré) entre 2007 et 2011, est condamné à une peine d’emprisonnement de 2 ans avec sursis.

En plus d’une amende de 10 millions de FCFA à payer, les biens de cet ancien patron des douanes burkinabé seront confisqués outre les devises étrangères.

Burkina Faso: Retour des tensions entre Isaac Zida et le régiment de sécurité présidentielle

30 juin, 2015
Le premier ministre burkinabè Isaac Zida
Le premier ministre burkinabè Isaac Zida

 

En voyage officiel à Taiwan, Isaac Zida qui devait atterrir à l’aéroport de Ouagadougou, a finalement atterri à la base 501. En cause, des soldats du régiment présidentiel ont ouvert une nouvelle vague de contestations suite à l’interpellation par les forces de gendarmerie de deux de leurs officiers, les capitaines Dao Abdoulaye et Kaboré Flavien. Les deux hommes auraient prévu d’arrêter le premier ministre à sa descente d’avion.

Le régiment de sécurité présidentielle (RSP) continue de donner du fil à retordre au gouvernement de transition. Des soldats appartenant à ce corps ont tiré des rafales en l’air au cours d’un rassemblement. La raison : ils contestent contre la convocation à la gendarmerie de deux de leurs officiers. Les deux capitaines du régiment, Dao Abdoulaye et Kaboré Flavien, auraient planifié de mettre la main sur le lieutenant colonel Isaac Zida à sa descente d’avion.

Burkina Faso: Le RSP râle contre Zida, Michel Kafando et son équipe prient.

01 juillet, 2015
Le premier ministre burkinabè Isaac Zida
Le premier ministre burkinabè Isaac Zida

Après les coups de feu tirés en l’air dans une caserne de la présidence et les patrouilles dans le quartier chic de Ouaga 2 000 dans la nuit du lundi dernier, les soldats du régiment de sécurité présidentielle exigent la démission du premier Isaac Zida et de tous les militaires en fonction dans le gouvernement de transition. Face à ce retour des tensions, Michel Kafando et son équipe sont de retour pour assurer la médiation entre les deux camps.

A couteaux tirés une nouvelle fois avec ses frères d’armes, Isaac Zida joue son poste. Les soldats du RSP, qui ont tiré en l’air dans la nuit du lundi dernier et mené des patrouilles à travers tout le quartier de Ouaga 2 000, exigent sa démission du poste de premier ministre ainsi que celle de tous les autres militaires en fonction dans le gouvernement de transition.