All for Joomla All for Webmasters
 
Manny Pacquiao
Manny Pacquiao

 

Deux plaignants, probablement des parieurs, ont porté plainte contre Manny Pacquiao après sa défaite face à Floyd Mayweather le 2 mai dernier. Stephane Vanel et Rami Rahbaran ont saisi le tribunal de Las Végas dans le Nevada ce mardi 5 mai pour se faire payer en millions de dollars par le boxeur et tout son staff qui ont caché qu’il était blessé depuis trois semaines.

Après la défaite au ring du 2 mai dernier, Manny Pacquiao, le philippin, pourrait être défait de quelques millions de dollars dans les jours qui viennent. Deux américains, Stephane Vanel et Rami Rahbaran ont porté plainte contre le boxeur et tout son staff, son manager Michael Koncz, l'entreprise de promotion Top Rank et ses dirigeants Bob Arum et Todd duBoef, pour avoir caché une blessure qu’il avait à l’épaule trois semaines avant le combat avec l’américain Floyd Mayweather. 

Le boxeur américain Floyd Mayweather Jr. à gauche, a gagné le
Floyd Mayweather Jr. (à gauche), a gagné le "combat du siècle" contre le philippin Manny Pacquiao (à droite), hier à Las Vegas. L'américain reste invaincu en 48 matchs de boxe.

 

Même si les téléspectateurs qui n’ont pas suivi le début du combat entre l'Américain Floyd Mayweather et le philipin Manny Pacquiao ce 3 mai 2015 à Las Végas, ont été déçu par le niveau relativement moyen de cette rencontre, la prime minimum de 120 millions de dollars offerte au boxeur américain qui s’est arraché avec brio la victoire, a donné une dimension historique à ce combat.

Depuis cinq années on attendait ce combat. De nombreuses tractations autour du duel entre l'Américain Floyd Mayweather et le philipin Manny Pacquiao, et finalement c’est la déception totale pour tous. Les téléspectateurs, déçu par l’absence des images devant leur écran pendant le début du combat, l’auront été plus avec le niveau relativement moyen du combat qui s’est déroulé à Las Végas dans la nuit du samedi au dimanche 3 mai. 

Maroc : Driss Bamous n’est plus.

lundi, 20 avril 2015 14:51

Driss Bamous, capitaine des lions de l’Atlas en 1970 et ancien président de la confédération royale de football, s’est éteint le 16 avril dernier à Rabat à l’âge de 73 ans.

C’est un monument du football de haut niveau marocain qui s’est éteint jeudi dernier. Driss Bamous, sociétaire de l'équipe AS FAR de Rabat des forces armées royales, entre 1963 et 1975, l’homme est mort à l’âge de 73 ans. Capitaine des lions de l’Atlas et plus tard après la retraite président de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF), entre1986-1992, Driss Bamous a reçu plusieurs titres au cours de sa carrière.

Au lendemain de la CAN 2015 tenu en Guinée Equatoriale entre le 17 janvier et le 08 février, la confédération africaine de football avait pris des sanctions contre le Maroc pour son refus d’organiser l’évènement. Suspension aux deux prochaines éditions de la CAN, des millions d’euros à verser au titre de réparation, des sanctions trop lourdes pour le pays qui, ne voulant pas exposer ses citoyens à l’épidémie Ebola qui faisait rage dans la région Ouest Afrique, avait demandé le report du plus important tournoi africain.

Après la saisine du tribunal arbitral du sport, le Maroc s’en sort plutôt bien. Alors qu’il avait été condamné au lendemain de la coupe d’Afrique des nations qui s’est jouée finalement en Guinée Equatoriale, à verser plusieurs millions d’euros d’amende en réparation pour préjudice et qu’il était exclu des deux prochaines éditions de la CAN, (CAN 2017 et 2019), le Royaume avait fait appel le 17 février dernier pour l’annulation de cette décision qu’il jugeait fortement arbitraire.

L’agence mondiale antidopage  vient de se faire en Madagascar sa nouvelle recrue. L’Ile continent a intégré la file des pays ayant ratifié la convention internationale de l’Unesco contre le dopage dans le sport, ce qui porte le nombre des Etats ayant ratifié le présent accord à 177.

La ratification par l’Etat malgache de la convention antidopage arrive après celle du Congo en 2012. Aujourd’hui on dénombre 46 pays africains parmi les 177 qui ont ratifié l’accord. 

Archives

« Octobre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31