All for Joomla All for Webmasters
 

Eto'o se prononce sur Boko Haram et le racisme dans le football européen Spécial

Au micro du journaliste Ata Ahli AHEBLA, Samuel Eto’o, attaquant camerounais, capitaine d’Antalya en Turquie n’a pas dérogé à ses principes, la vérité. L’international s’est ainsi prononcé au sujet de Boko Haram, contre qui la mobilisation internationale selon lui, reste négligeable. L’international est revenu sur le racisme dont il a été victime en Espagne, saluant au passage les années passées en Russie.

A la question pourquoi avoir décidé de lutter contre la secte islamiste Boko Haram? Samuel Eto’o déclare que « j'essaie de lutter contre l'ignorance » pour éviter surtout « la manipulation » et parce que confie-t-il, « Ce qui se passe dans le Nord Cameroun, ce qui se passe au Nigeria, au Tchad et au Niger, vous voyez qu'on utilise des enfants, parce qu'il est plus facile de manipuler un enfant qu'un adulte, même si certains adultes en font partie […] Voilà pourquoi on a décidé de dire aux jeunes africains, à nos parents, à nos valeureux soldats qui sont au front, et aux populations que nos forces de l'ordre défendent, qu'ils ne sont pas seuls »

Revenant sur son parcours en Espagne, l’international camerounais confie s’être mieux senti en Russie, où pense-t-on souvent le malaise racial est le plus grand. « J’ai connu le racisme et ce n'était pas en Russie. C'est très facile de parler de la Russie » a-t-il déclaré, avant d’ajouter que « J'ai joué en Espagne et j'ai eu cette malheureuse expérience lors d'un match avec Barcelone […] Alves [brésilien] le joueur de Barcelone a eu la même expérience. Les mauvais ils sont partout et les bons ils sont partout ».

Samuel Eto’o avoue finalement qu’il n’a aucune ambition politique. « Je ne touche pas à la politique. Je ne le souhaite même pas » a-t-il déclaré. Mais le quadruple ballon d’or africain mûrit le rêve de voir un africain à la tête de la Fifa, alors que l’institution s’apprête à organiser les élections pour le remplacement de Joseph Sepp Blatter, démissionnaire. AFPmag

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire