All for Joomla All for Webmasters
 
Michel Platini et Issa Hayatou, lors du Congrès de la FIFA, le 29 mai 2015. Michel Platini et Issa Hayatou, lors du Congrès de la FIFA, le 29 mai 2015.

Présidence de la FIFA : Issa Hayatou et Michel Platini ne sont pas candidat Spécial

Sepp Blatter mis à la touche, place à de nouveaux postulants au poste de président de la Fifa. A trois mois des élections, deux ressortissants africains, le Sud-Africain Tokyo Sexwale et Musa Bility, président de la Fédération libérienne de football ont déposé leur candidature tandis que Issa Hayatou, le camerounais qui assure l’intérim à la tête de la fédération et Michel Platini, le favori de cette élection, ne sont pas dans la course.

Pour la succession du suisse Joseph Sepp Blatter, deux africains sont entrés en lice, le Sud-Africain Tokyo Sexwale et le libérien Musa Bility, président de la Fédération libérienne de football. Les deux hommes ont déposé leur candidature peu avant la fin du délai prévu ce 26 octobre 2015. A l’issue de cette procédure, Musa Bility déclarait à la presse : « J’ai officiellement déposé ma candidature pour la présidence de la Fifa. Je suis très optimiste sur mes chances de gagner et je promets d’amener des changements positifs »

Issa Hayatou n’est pas candidat

Attendu par l’ensemble du continent africain, le camerounais Issa Hayatou ne fait pas parti de la liste des candidats. Président mythique de la confédération africaine de football et actuel président par intérim de la fédération internationale de football, le camerounais n’a donné aucune explication quant à ce refus de se présenter.

Michel Platini remplacé

Signalons toutefois qu’à la clôture ils ne sont que sept candidats. Le français Michel Platini, l’autre grand favori de cette élection, ne fait pas parti. Suspendu par le comité d’éthique de l’organe quelques semaines en arrière, le président de l’UEFA pourrait faire l’objet d’une mesure exceptionnelle pour son retour dans la liste des candidats. Mais puisque ce retour n’est aucunement assuré, l’Europe parie désormais sur l’italien Gianni Infantino, actuel secrétaire général de l’UEFA.

Les autres candidats

Cheikh Salman, président de la Confédération asiatique de football (AFC),
Jérôme Champagne
Ali, prince jordanien
David Nakhid, ancien capitaine de la sélection de Trinité-et-Tobago. AFPmag

Laissez un commentaire