All for Joomla All for Webmasters
 
Le marché central de N'Djamena où un homme déguisé en femme s'est fait exploser samedi le 11 juillet 2015
Le marché central de N'Djamena où un homme déguisé en femme, habillé en burqa, s'est fait exploser samedi le 11 juillet 2015

 

Attaquée trois fois en moins d’un mois par les terroristes de Boko Haram, la capitale tchadienne enregistre déjà 65 morts, parmi lesquels cinq policiers et leur informateur tués lors d’une fouille dans une maison qui abritait des terroristes. Pourtant contre toute attente, la population dans cette ville de N’Djamena continue de vaquer à ses occupations et reste confiante en l’avenir.

Double explosion le 15 juin dernier, suicide collectif de six terroristes le 29 juin lors d’une fouille dans une maison qui abritait des terroristes de la secte nigériane, ce jour ce sont cinq policiers et leur informateur qui avaient péri, attentat du samedi 11 juillet au marché central de N’Djamena, la capitale tchadienne compte quelques 65 victimes en moins d’un mois. Assez pour défaire le mental et monter la population contre ses gouvernants.

Le marché central de N'Djamena où un homme déguisé en femme s'est fait exploser samedi le 11 juillet 2015
Le marché central de N'Djamena où un homme déguisé en femme, habillé en burqa, s'est fait exploser samedi le 11 juillet 2015

 

Attaquée trois fois en moins d’un mois par les terroristes de Boko Haram, la capitale tchadienne enregistre déjà 65 morts, parmi lesquels cinq policiers et leur informateur tués lors d’une fouille dans une maison qui abritait des terroristes. Pourtant contre toute attente, la population dans cette ville de N’Djamena continue de vaquer à ses occupations et reste confiante en l’avenir.

Double explosion le 15 juin dernier, suicide collectif de six terroristes le 29 juin lors d’une fouille dans une maison qui abritait des terroristes de la secte nigériane, ce jour ce sont cinq policiers et leur informateur qui avaient péri, attentat du samedi 11 juillet au marché central de N’Djamena, la capitale tchadienne compte quelques 65 victimes en moins d’un mois. Assez pour défaire le mental et monter la population contre ses gouvernants.

En élargissant le cadre de concertation aujourd’hui, Michel Kafando semble reconnaître que la situation est au dessus de sa seule sagesse. Désormais c’est un cadre de concertation des sages qui se penchera sur la crise qui secoue le régiment de sécurité présidentiel et le premier ministre, Isaac Yacouba Zida.

Entre Isaac Zida et le RSP, plus rien ne va depuis le 29 juin dernier. La situation jusqu’à présent avait été gérée par Michel Kafando, mais depuis ce jeudi 9 juillet, le chef de l’Etat ouvrira les concertations à un groupe de sages, une nouvelle qui fait croire que les mésententes entre le premier ministre et ses frères d’armes sont graves.

Fouzia, l'handicapée victime de viol, peu après son accouchement dans un hôpital d’El Jadida.
Fouzia, handicapée et victime de viol, peu après son accouchement dans un hôpital d’El Jadida.

 

Fouzia, 31 ans, handicapée mentale et physique, ne vivra plus dans sa vieille maison d’El Jadida, dans le centre du Maroc. Victime d’un viol, la jeune femme pour qui des donateurs ont déjà mobilisé plus de 200 000 dirhams soit 18 000 euros, en seulement 48 heures, est mère d’un enfant issu de cette relation avec son violeur depuis le début de ce mois de juillet.

Violée alors qu’elle vivait dans sa baraque à El Jadida, au centre du Maroc, Fouzia, 31 ans, handicapée physique et mental, est depuis quelques jours l’objet de toutes les attentions. La jeune femme qui a donné un enfant de cette relation au début de ce mois de juillet, a fait l’objet d’un reportage diffusé dans la chaîne 2M. Et depuis, des donateurs se sont multipliés pour soutenir cette mère dépourvue de moyens.

Chérif Ousmane, l'un des pro-Ouattara inculpés par la justice ivoirienneLe comzone Chérif Ousmane fait partie des pro-Ouattara inculpés par la justice ivoirienne

 

Après cinq ans à la tête de l’Etat et une centaine de condamnations de personnalités ayant soutenu Laurent Gbagbo au lendemain de la crise post-électorale de 2010, ce sont quelques vingt personnes issues du camp d’Alassane Ouattara qui viennent d’être inculpées, parmi elles, Chérif Ousmane et Losséni Fofana, deux hommes qui ont permis l’ascension de l’actuel chef d’Etat. Finalement Alassane Ouattara qui ne peut plus compter à 100% sur ses soutiens originaires du nord, a-t-il commencé un vrai ménage avant les présidentielles de 2015 ?

Techniquement rien n’est sûr quant à la candidature d’Alassane Ouattara à la présidentielle 2015, pourtant les actions menées par le régime en vue de faire la justice au sujet de la crise post-électorale ivoirienne, montrent que la course pour un deuxième mandat a commencé. Après cinq ans passés à la tête de l’Etat et une centaine d’inculpations des cadres du régime Gbagbo, le régime actuel vient d’inculper un vingtaine de personnes issues du camp d’Alassane, parmi elles, Chérif Ousmane et Losséni Fofana, deux ex-chefs rebelles.

Archives

« Décembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31