All for Joomla All for Webmasters
 

Burkina : l'ex-Premier ministre de Blaise Compaoré inculpé pour assassinat, coups et blessures volontaires

19 septembre, 2016

L’ancien premier ministre burkinabé, Luc-Adolphe Tiao, a été arrêté vendredi dernier et mis en arrêt dans la maison de détention de Ouagadougou. Rentré mardi dernier pour être entendu dans le cadre de l'enquête sur les victimes de l'insurrection populaire d'octobre 2014, il a été inculpé pour « assassinat ».

Cote ivoire : Michel Gbagbo, le fils de Laurent Gbagbo inculpé pour divulgation de fausses informations.

26 mai, 2016

Pour avoir annoncé la disparition de 300 détenus politiques, Michel Gbagbo a été inculpé. D’après le procureur d’Abidjan, ce dernier a été laissé en liberté.

Des centaines d’inculpés au Nigeria pour des affaires de corruption d’un montant de 332 millions d’euros

01 avril, 2016

Plus de 300 sociétés ainsi que des personnalités ont été inculpées pour des actes de corruption commis entre 2011 et 2015 d’après une déclaration postée sur la page Facebook de la présidence Nigériane le 25 mars dernier.

Burkina Faso : Diendéré inculpé de crime contre l’humanité, Alain Jean-Claude Zagré, nouveau ministre à la Sécurité

17 octobre, 2015

++ Un mois après le putsch manqué du 16 septembre 2015, le président de la Transition de Burkina Faso vient de nouveau un nouveau ministre délégué à la Sécurité.

Burkina : les résultats de l’autopsie du corps de Sankara restent indisponibles

14 octobre, 2015

Alors que les familles des treize victimes du coup d’Etat du 15 octobre 1987 attendaient ce mardi les explications autour de la mort de Thomas Sankara, le juge militaire en charge de cette affaire les a renvoyées pour cause d’indisponibilité des résultats de l’autopsie pratiquée sur 13 corps exhumés en mai dernier.

Burkina: Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé inculpés pour onze chefs d’accusation

07 octobre, 2015

Arrêtés dans le cadre des enquêtes sur le coup d’Etat du 16 septembre dernier, les généraux Gilbert Diendéré, ancien chef d’Etat-major de Blaise Compaoré et Djibrill Bassolé ex-ministre des affaires étrangères de Blaise Compaoré viennent d’être inculpés pour onze chefs d’accusation.

Burundi : Pour un troisième mandat de Nkurunziza la justice est d’accord.

20 avril, 2015

Au Burundi où l’on manifestait vendredi dernier contre un troisième mandat de Pierre Nkurunziza, le week-end était spécial pour la juridiction de Bujumbura. Après l’audition de quelques 106 personnes, les inculpations pour « participation à un mouvement insurrectionnel » ont touché 65 d’entre elles tandis que 41 autres ont été relaxées. Ce sont donc plusieurs irrégularités qui ont pu être notées dans cette procédure, laissant voir un soutien indéfectible de la justice au président de la république.

Au Burundi où le président Nkurunziza fait un vrai forcing pour un troisième mandat, les manifestants qui prônent le respect strict des dispositions constitutionnelles ont quant à eux payé le prix de leur velléité. Sur les 106 manifestants contre un nouveau mandat du chef de l’Etat arrêtés vendredi dernier, 65 ont été inculpés après une enquête lapidaire et une vraie procédure de référé.

Côte d'Ivoire: Quand Alassane Ouattara dégage la route vers un second mandat

09 juillet, 2015

Chérif Ousmane, l'un des pro-Ouattara inculpés par la justice ivoirienneLe comzone Chérif Ousmane fait partie des pro-Ouattara inculpés par la justice ivoirienne

 

Après cinq ans à la tête de l’Etat et une centaine de condamnations de personnalités ayant soutenu Laurent Gbagbo au lendemain de la crise post-électorale de 2010, ce sont quelques vingt personnes issues du camp d’Alassane Ouattara qui viennent d’être inculpées, parmi elles, Chérif Ousmane et Losséni Fofana, deux hommes qui ont permis l’ascension de l’actuel chef d’Etat. Finalement Alassane Ouattara qui ne peut plus compter à 100% sur ses soutiens originaires du nord, a-t-il commencé un vrai ménage avant les présidentielles de 2015 ?

Techniquement rien n’est sûr quant à la candidature d’Alassane Ouattara à la présidentielle 2015, pourtant les actions menées par le régime en vue de faire la justice au sujet de la crise post-électorale ivoirienne, montrent que la course pour un deuxième mandat a commencé. Après cinq ans passés à la tête de l’Etat et une centaine d’inculpations des cadres du régime Gbagbo, le régime actuel vient d’inculper un vingtaine de personnes issues du camp d’Alassane, parmi elles, Chérif Ousmane et Losséni Fofana, deux ex-chefs rebelles.