All for Joomla All for Webmasters
 

Dialogue franc et constructif de haut niveau pour une sortie de crise au Togo

04 novembre, 2017

La paix au Togo est menacée depuis le 19 août 2017, avec l'avènement des manifestations politiques dont la plupart émaillées de violences entre manifestants et forces de l'ordre et de sécurité ainsi que les militaires chargés du maintien de l'ordre public.

L'industrialisation régionale : quand le tout est supérieur à la somme des parties

13 avril, 2017

Communiqué de Presse de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (UNECA)

RDC : vive préoccupation de Michaëlle JEAN

22 juin, 2016

+++ Le dialogue entre les acteurs politiques de République Démocratique de Congo (RDC) se trouve dans l’impasse, après le refus de réconciliation mené par Edem KODJO auprès des principaux leaders de l’opposition le 17 juin 2016.

Reprise du dialogue entre Washington et Caracas et toujours pas d’issue pour Nicolas Maduro

15 juin, 2016

Poussé vers la sortie par la rue et l’opposition, le président vénézuélien, reprend le dialogue avec les Etats-Unis. Mais rien ne garantit le maintien en fonction de Nicolas Maduro à qui le voisin américain appelle au respect de la loi nationale vénézuélienne.

RDC : que peut bien faire Edem KODJO ?

20 janvier, 2016

+++ L’ancien Premier ministre togolais Edem KODJO désigné le 16 janvier 2016 par la présidente de la Commission de l’Union Africaine (UA) comme facilitateur dans le processus de dialogue politique en République Démocratique de Congo (RDC) débarque à KINSHASA le 19 janvier. Sa tâche n’est pas aisée !

RDC : Joseph KABILA voit en 2016, une année des défis !

03 janvier, 2016

++ Dans son discours prononcé le 31 décembre dans la soirée pour présenter ses vœux à la nation, le président de la République Démocratique de Congo (RDC), Joseph KABILA a estimé que 2016 est « une année de multiples défis ».

Dialogue inter-burundais en Ouganda : le gouvernement refuse de continuer le dialogue à Arusha le 6 janvier prochain.

28 décembre, 2015

L’Ouganda a accueilli ce lundi 28 décembre les représentants du gouvernement, de l’opposition et de la société civile burundaise pour des pourparlers, sous l’égide du président ougandais Museveni, en vue de dénouer la grave crise politique qui frappe le Burundi depuis plusieurs mois.

BURUNDI : préoccupation de l’Union Africaine

15 décembre, 2015

+++ L’insécurité se trouvant dès le 11 décembre 2015 au Burundi ne passe inaperçu pour l’Union Africaine (UA). Dès le 12 décembre 2015, la présidente de la Commission de l’UA, Nkosazana Dlamini ZUMA réagit.

PRIX NOBEL DE LA PAIX : prioriser la lutte contre le terrorisme

10 décembre, 2015

+++ Primé en octobre 2015, le quartet pour le Dialogue national tunisien a reçu le 10 décembre 2015 à l’occasion la Journée Mondiale des Droits de l’Homme, à OSLO le prix Nobel de la Paix en présence du roi HARALD V de Norvège et du gouvernement norvégien.

Mauritanie: le président tend la main à l’opposition.

28 janvier, 2015

Depuis le boycottage de la présidentielle de juin 2014 par les opposants, entre le pouvoir mauritanien et l’opposition plus rien n’allait. Mais alors que Mohamed Ould Abdel Aziz, donnait le coup d’envoi du festival des villes anciennes à Chinguetti, il aurait tendu la main à cette opposition, déclarant même être prêt à un dialogue général inclusif.

C’est trop tôt pour dire que le régime en place en Mauritanie et l’opposition ont accordé enfin leurs violons. Mais cela ne saurait tarder à la suite de l’appel lancé par Mohamed Ould Abdel Aziz, président de cette république islamique. Alors qu’il présidait à l’ouverture du festival des anciennes villes à Chinguetti, le chef d’Etat aurait fait part de sa « disponibilité totale » à mener avec l’opposition un dialogue général et inclusif. Cette nouvelle qui a été saluée par les opposants, pourrait être le départ d’une nouvelle relation après le break de juin dernier avec le boycottage des présidentielles par toute l’opposition mauritanienne. A la suite de cet appel lancé par le chef de l’Etat lui-même, le premier ministre, Yahya Ould Hademine, a procédé à des rencontres avec les différents représentants de cette opposition.

Mais ces discussions qui pourraient s’ouvrir bientôt seront orientées sur des points que le gouvernement a retenus seul. C’est donc au total 18 points qui pourraient être discutés. Mais le plus important est la possibilité pour le pays d’organiser une présidentielle anticipée en vue de corriger la bavure de juin 2014. Au cours de ces discussions, on devrait aussi revoir la limitation d’âge qui interdit à certains d’être candidat à la magistrature suprême.  Toutefois avec cette opposition qui exige que cette discussion soit très franche et un gouvernement dont on ignore les intensions, rien n’est certain qu’une nouvelle rupture ne surviendra pas bientôt. AFPmag.

Archives

« Novembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30