All for Joomla All for Webmasters
 

Côte d’Ivoire : Charles Konan Banny quitte la course, l’OIF envoie des observateurs !

24 octobre, 2015

++ Surprise vendredi 23 octobre 2015 à Abidjan. Charles Konan Banny, un des candidats aux présidentielles du dimanche 25 octobre quitte la course électorale.

Côte d'Ivoire: Essy Amara n’est plus candidat à la présidentielle du 25 octobre

07 octobre, 2015

Plus que trois semaines avant la présidentielle ivoirienne du 25 octobre prochain et déjà des démissionnaires. Essy Amara, ancien diplomate, frondeur du PDCI et candidat à l’élection vient de s’écarter, dénonçant dans une lettre ouverte publiée sur son compte facebook, une élection remportée d’avance par le chef d’Etat sortant.

Présidentielle ivoirienne : 10 candidatures retenues par la Cour constitutionnelle

10 septembre, 2015

Alors que 33 candidats ont déposé leur candidature pour la présidentielle ivoirienne du 25 octobre prochain, seulement 10 ont été retenu par la cour constitutionnelle. La liste vient d’être rendue publique ce mercredi 9 septembre.

Côte d’Ivoire: Le PDCI ne sera pas représenté à la prochaine présidentielle.

01 mars, 2015

Conférence de presse, décision de ne pas se présenter à ce congrès extraordinaire qui se tenait à Abidjan ce samedi 28 février, voici quelques actions qui ont été menées par les quatre cadres du PDCI qui contestaient la décision de Konan Bédié de ne point présenter de candidat à la prochaine présidentielle. Hélas, à 98% de voix pour, les congressistes ont approuvé l’appel de Daoukro.

Henri Konan Bédié et son appel de Daoukro, auront finalement eu raison des quatre « frondeurs ». Ce samedi 28 février, les congressistes ont approuvé à 98% la décision du président du parti de ne point envoyer de candidat à la prochaine présidentielle. Le PDCI rallie donc officiellement le RDR d’Alassane Ouattara à quelques mois de l’élection. Pour les quatre cadres opposés à cette décision, ceci n’a rien d’une nouvelle, puisqu’ils l’imaginaient bien, raison pour laquelle ils ne se sont pas présentés à ce congrès extraordinaire.

Cette orientation que le chef du parti vient de prendre n’est pas du goût de tous les membres du parti, à croire que ce vote n’aura pas pris en compte l’ensemble des voix du parti. Certains manifestants contre l’appel de Daoukro, forcés à se tenir dans la cour du palais de sport, ont déclaré « Nous sommes les militants, c’est nous qui votons. Notre point de vue, c’est le non. Parce que c’est anti-démocratique. Essy Amara, il est capable de briguer la magistrature suprême ». Trop tard pour un retour en arrière, avec le ralliement du PDCI au RDR, on va aujourd’hui vers une réélection d’Alassane Ouattara, puisque le FPI de Laurent Gbagbo, en l’Etat actuel des choses est fortement diminué par les retentions de ses cadres et de son leader mythique à La Haye. AFPmag.