All for Joomla All for Webmasters
 

Congo RDC : une fin d’année dans le sang

03 janvier, 2018

Au moins huit personnes ont été tuées par les balles des forces de l’ordre au cours d’une manifestation organisée par les évêques le 31 décembre dernier. Pour ces derniers il était question de rappeler au président Kabila les engagements pris dans le cadre de l’accord de la Saint-Sylvestre

RDC : préoccupation du quatuor UA –ONU-UE- OIF

18 février, 2017

+++ L’Accord signé le 31 décembre 2016 entre les protagonistes de la crise politique en République Démocratique du Congo (RDC) sous la médiation de la Commission épiscopale nationale (CENCO) tarde à se concrétiser.

RDC : la Belgique roule pour des présidentielles dans les délais !

26 janvier, 2016

+++ Alors que l’émissaire de l’Union Africaine, Edem KODJO quitte KINSHASA, voilà que le ministre belge des Affaires étrangères Didier REYNDERS lance un appel au président congolais Joseph KABILA.

RDC : Joseph KABILA voit en 2016, une année des défis !

03 janvier, 2016

++ Dans son discours prononcé le 31 décembre dans la soirée pour présenter ses vœux à la nation, le président de la République Démocratique de Congo (RDC), Joseph KABILA a estimé que 2016 est « une année de multiples défis ».

RDC : Des partis d’opposition manifestent pour le maintien du calendrier électoral et le départ de Joseph Kabila en 2016

16 septembre, 2015

Rassemblés ce mardi 15 septembre sur la place Sainte-Thérèse de Ndjili dans le sud de Kinshasa, les opposants congolais ont exigé le maintien du calendrier électoral et appelé au départ en 2016 de Joseph Kabila.

RDC: Joseph Kabila porte plainte contre de hauts fonctionnaires congolais.

26 juin, 2015
Joseph Kabila
Le président de la République Démocratique du Congo, Joseph Kabila

 

C’est un « bon » Joseph Kabila qui vient de déposer une plainte d’une vingtaine de pages contre des personnalités et des hauts fonctionnaires congolais. Corruption, blanchiment d’argent, terrorisme, le lot d’infractions pénales évoquées dans le document rédigé par le conseiller spécial du chef de l’Etat, est lourd.

Dans la plainte que le procureur de la république vient de recevoir, c’est une cinquantaine de personnalités politiques et de hauts fonctionnaires congolais qui sont visés. Le motif : corruption, blanchiment d’argent, terrorisme, assez pour faire des prisonniers à perpétuité ou forcer les uns et les autres à choisir le camp présidentiel à une année de la présidentielle.