All for Joomla All for Webmasters
 
Yark Damehane Yark Damehane

Sécurité au Togo: Bilan sombre au premier semestre 2017 Spécial

  • 20 juin, 2017
  • Écrit par 
  • Publié dans SOCIETE
  • Lu 265 fois
  • Évaluer cet élément
    (0 Votes)

A peine le premier semestre de l'année 2017 tire vers sa fin, que la situation sécuritaire au Togo affiche de très mauvais indicateurs aussi bien en matière routière, que dans la criminalité et cybercriminalité ou encore sur les dommages liés à la pratique de la vente illicite du carburant frelaté.

En témoignent les statistiques effroyables présentées par le Colonel Yark Damehane, ministre togolais en charge de la sécurité et de la protection civile.

La route en effet, a déjà occasionné sur cette période 2.559 cas d’accidents de circulation, 5.215 blessés et 315 morts...des chiffres qui inquiètent et qui amènent à s'interroger sur le bilan qui en résulterait en fin d'année.

Les causes sont bel et bien connues; l'on évoque l'excès de vitesse, la conduite en état d'ivresse, et l'irrespect des feux tricolores...qui sont des infractions pourtant condamnées par le code de la route en vigueur dans le pays.

Les engins à deux roues sont identifiés être beaucoup plus impliqués dans les accidents à une inquiétante proportion de 65%.

Face à cette situation, le commissaire du gouvernement togolais aux affaires sécuritaires promet corser le dispositif sécuritaire avec l'instauration d'un test d'alcool et de drogue sur les routes togolaises; mais dans le même temps, il en appelle à une remobilisation, à un sursaut d'orgueil et à une prise de conscience de ses concitoyens.

''Il faut une remobilisation et un sursaut d’orgueil pour relever le défi sur nos routes parce que la vie humaine est unique', a laissé entendre le ministre.

Sur le point relatif à la criminalité, le bilan fait état de 19 braquages faisant 11 blessés, 22 vols à mains armées avec 18 blessés, 49 meurtres et lynchages, 61 cambriolages et 14 vols de voitures.

Durant la même période, 67 cas de faux et usage de faux, de chantages à vidéos, d’arnaques au « love-chat » ont été notés et 16 cybercriminels ont été déférés.

Le commerce illicite de carburant frelaté est un sujet aussi préoccupant pour le ministre haut gradé de l'armée togolaise.

L'opération entonnoir décrétée par les autorités togolaises a permis de saisir 310.970 litres d'essences frelatées, et la mise aux arrêts de 47 personnes impliquées dans ce trafic ayant provoqué l'incendie de deux bâtiments ainsi que la mort de 22 personnes.

Yark Damehane compte amplifier son dispositif sécuritaire, pour réduire voire freiner les dégâts.

Ainsi previent-il, ''les forces de l’ordre et de sécurité ne baisseront pas les bras. De jour comme de nuit, qu’il pleuve ou qu’il neige, nos services ne croiseront pas les doigts''.

Karbonn

Journaliste, correspondant d'Afrique Progrès Magazine au Togo

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

Archives

« Janvier 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31