All for Joomla All for Webmasters
 
La CGLUA appelle à la mise en liberté provisoire de Khalifa Sall, maire de Dakar Copyright © Afrique Progrès Magazine

La CGLUA appelle à la mise en liberté provisoire de Khalifa Sall, maire de Dakar Spécial

Réunis les 29 et 30 mai dernier à l’hôtel de la Tour Hassan, Rabat, le comité exécutif de la CGLUA a couronné cette session destinée à l’approbation des comptes par la dénonciation de l’incarcération de M. Khalifa Sall, Président de la CGLUA. A l’unanimité ils ont appelé à une mise en liberté provisoire en attendant les conclusions de l’instruction.

Prévue pour les comptes, cette session de deux jours, du 29 au 30 mai à l’hôtel de la Tour Hassan à Rabat, a été couronnée d’un franc succès à en croire le comité exécutif de la CGLUA. Primo, la confirmation des représentants de la commission de l’UE présents à cette session de poursuivre l’appui accordé aux autorités locales dans le cadre du renforcement des capacités au niveau des territoires.

Avec l’appui de Seyni Nafo, qui a effectué le déplacement pour la capitale marocaine à cette occasion, la CGLUA entend mettre sur pied une démarche permettant aux collectivités africaines de bénéficier de la finance climat. La CGLUA se voit donc investit la mission de préparer les élus locaux ainsi que les associations pour qu’ils soient à même de préparer les dossiers en vue de financements dans le cadre de la finance climat.

Le bureau exécutif de la CGLUA est revenu sur les multiples agendas en cours sur le territoire africain, autant d’initiatives qui les obligent à plus de pragmatisme désormais. Citant l’agenda 2030 du développement durable, le nouvel agenda urbain ou encore l’agenda 2063 de l’Union Africaine, Jean-Pierre Elong Mbassi, le secrétaire Général de la CGLUA rappelle que « tous ces agendas sollicitent les autorités locales, et que cela constitue une responsabilité aux autorités locales ». 

 

Appel lancé pour la libération provisoire de M. Khalifa Sall

Le cas de M. Khalifa Sall, président en exercice de la CGLUA et maire de Dakar, incarcéré au Sénégal depuis le mois de mars dernier a été largement évoqué. Sans éclabousser le droit de l’Etat sénégalais à rechercher et punir ses nationaux auteurs d’actes de détournement de fonds, le comité exécutif de la CGLUA a appelé à une plus grande prise en compte des droits du détenu Khalifa Sall, notamment la présomption d’innocence.

« Le comité exécutif a demandé qu’on ne fasse pas silence sur cette situation qui est intolérable de la part d’un maire en poste qui en principe est protégé par la présomption d’innocence », a précisé Jean-Pierre Elong Mbassi. Le secrétaire général de la CGLUA appelle à l’ouverture d’une procédure permettant au maire de Dakar de bénéficier de la présomption d’innocence et d’une remise en liberté provisoire en attendant sa possible inculpation. Il précise d’ailleurs que « les besoins d’enquête ne justifient pas la détention du maire de Dakar…qu’une autorité de la trempe du maire de Dakar ne peut pas s’enfuir du Sénégal, qu’on lui fasse bénéficier de la liberté provisoire jusqu’à tant qu’il soit inculpé »

Ces déclarations interviennent au lendemain de la publication d’informations faisant état de l’ouverture des négociations entre Khalifa Sall et le palais. Le Maire de Dakar d’après le journal Leral.net, a reçu une visite de deux émissaires du pouvoir le 29 mai dernier. Il tente le tout pour parvenir à sa libération provisoire, plus encore, à celle de ses codétenus.

« Les deux personnalités qui ont rendu une visite nocturne au maire de Dakar à Rebeuss [Pénitencier de Dakar] au cours de la soirée d’hier [le 29 mai 2017] viennent confirmer cette autre information, selon laquelle Khalifa Sall a commencé à négocier avec le Palais depuis plusieurs semaines ». Et d’ajouter que « les points sur lesquels portent les négociations ne sont pas encore connus. Mais il a été beaucoup question de la consignation d’un montant minimum, même si ce montant ne porte pas sur la totalité des sommes que l’Etat reproche au maire de Dakar d’avoir détournées ». Afrique Progrès Magazine

Laissez un commentaire