All for Joomla All for Webmasters
 
Photo: Prof Moustapha Mijiyawa (à droite), ministre togolais de la santé et Dr Rafael KLUENDER (à gauche), directeur des opérations-EMI-Afrique de l'Ouest Photo: Prof Moustapha Mijiyawa (à droite), ministre togolais de la santé et Dr Rafael KLUENDER (à gauche), directeur des opérations-EMI-Afrique de l'Ouest

Togo/santé : Vers une gestion axée sur les résultats ? Spécial

  • 06 mai, 2017
  • Écrit par 
  • Publié dans SOCIETE
  • Lu 656 fois
  • Évaluer cet élément
    (0 Votes)

Deux centres hospitaliers, l'un préfectoral de Blitta et l'autre régional d'Atakpame, seront confiés à l'ONG Entraide médicale internationale (EMI) chargée de la gestion rationnelle et efficiente des ressources de ces structures sanitaires.

C'est une nouvelle approche adoptée par le gouvernement togolais qui a signé vendredi avec cette organisation, une convention de contractualisation de la gestion de ces deux hôpitaux.

Cette option devra permettre de remédier à l'insuffisance en matière de pilotage et de gouvernance des structures de santé, ainsi que le faible niveau de performance des services et les importants dysfonctionnements d'ordre organisationnel, financier et gestionnaire de ces structures sanitaires.

Le projet de contractualisation a pour objet 'de contribuer à l'amélioration de la santé de la population ciblée par les deux hôpitaux. L'objectif général est d'améliorer la performance des services médicaux des deux hôpitaux en mettant en place une gestion hospitalière efficace', indique le communiqué de presse ayant sanctionné la cérémonie de signature de la convention.

 

Le ministre togolais de la santé Prof Moustapha Mijiyawa (à droite) avec le Dr Rafael KLUENDER (à gauche), directeur des opérations-EMI-Afrique de l'Ouest

Le document précise que l'ONG est rémunérée sur la base de ses performances.

Conformément à son cahier de charges, l'ONG devra atteindre des résultats.

Entre autres, l'amélioration de la gestion administrative, l'amélioration de gestion financière, l'amélioration de gestion d'hygiène hospitalière, l'augmentation de la disponibilité du plateau technique, l'élaboration de stratégies de recouvrement des coûts, l'augmentation du taux de fréquentation des services des deux hôpitaux, l'amélioration de la gestion des médicaments et autres produits de santé, et le transfert de compétences en gestion hospitalière aux équipes administratives.

La durée d'exécution du contrat est de 6 mois en phase pilote; un passage à l' échelle est envisagé au cas où l'approche s'avérait concluante après évaluation.

Karbonn

Journaliste, correspondant d'Afrique Progrès Magazine au Togo

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire