All for Joomla All for Webmasters
 

Niger : vers la fin des délestages intempestifs à la capitale Niamey Spécial

Au Niger où le chef d’Etat, Mahamadou Issoufou a procédé à l’inauguration d’une centrale fonctionnant au groupe électrogène de 100 MW de capacité, l’heure est aux réjouissances. La raison : cette nouvelle unité de production, située à 10 km de la capitale Niamey, permettra désormais de réduire, sinon de proscrire les délestages intempestifs dont souffre la capitale.

Une centrale de 100 MW vient d’être inaugurée ce dimanche 2 avril par le président Mahamadou Issoufou. Cette unité constituée de quatre groupes électrogènes, équipés de moteurs du groupe allemand MAN, permettra désormais de réduire les délestages dans la capitale nigérienne. Le chantier qui a été assuré par deux entreprises chinoises, Sinohydro et Tebian Electric Apparatus, avait débuté courant 2014. Pour précision, cette centrale s’étale sur un espace de 80 hectares et elle est située dans la localité de Gourou Banda, à 10 km de la capitale nigérienne.

Les frais pour la mise en place de cet ouvrage s’élève à 75 milliards de Fcfa, dont un financement de la BOAD (Banque Ouest Africaine de Développement). 

 

Un projet structurant salué par le chef de l’Etat

A la suite de cette inauguration Mahamadou Issoufou a salué l’aboutissement des travaux de ce « projet structurant ». Le président affirme que cette centrale « permettra de réduire les coupures intempestives que connaissent les populations de Niamey et ses environs ».

Le Niger dont la situation géographique dans cette région du Sahel est quelque peu défavorable comparée à la région d’Afrique centrale, dépend à 80% de l’énergie en provenance du Nigeria. Pas évident lorsqu’on sait que le Nigeria lui-même connait un déficit énergétique dépassant les 7000 MW et que l’économie nationale de la première économie africaine tourne grâce à des groupes électrogènes.

Le président Nigérien n’entend toutefois pas s’arrêter là. Il a évoqué au cours de son propos, le lancement prochain des travaux d’une nouvelle centrale. Il s’agit notamment du barrage hydroélectrique de Kandadji, d’une capacité de 130 MW à 180 km au nord-ouest de Niamey. Pour ce projet le pays pourrait bénéficier du financement récolté le 4 mars dernier à Conakry, 4,8 milliards de dollars, comptant pour la réalisation de 19 chantiers énergétiques dont la centrale de Gourou Banda qui vient d’être inaugurée. Afrique Progrès Magazine

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

Archives

« Janvier 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31