All for Joomla All for Webmasters
 
Le président ivoirien, ici à Accra au Ghana, le 7 janvier 2017. Le président ivoirien, ici à Accra au Ghana, le 7 janvier 2017.

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara limoge trois de ses principaux lieutenants Spécial

Le calme revenu après les mutineries de la fin de la semaine dernière, le président Alassane Dramane Ouattara a procédé ce lundi 9 janvier aux limogeages du Chef de l’État-major, du chef de la police et du Chef Suprême de la Gendarmerie.

S’agit-il de satisfaire aux exigences des mutins comme cela peut d’emblée paraître ou de blâmer l’incompétence des autorités licenciées face à une mutinerie venue de nulle part ? On ne le saura pas avec assurance, même si dans les back un soldat mutin a affirmé à nos confrères de RFI, qu’« on a dit au ministre quand il est venu nous voir de se débarrasser de ces chefs-là ». Un véritable tournant serait en train de s’opérer Si le mutin dit vrai. Dans ce cas les licenciements de Soumaïla Bakayoko, Chef d'Etat-major des armées, remplacé par le général de division Sékou Touré, de Bredou M'Bia, directeur général de la police nationale, remplacé par le commissaire divisionnaire Youssouf Kouyaté, du général Kouakou Kouassi, Chef Suprême de la Gendarmerie, remplacé par le général de brigade Kouadio Kouakou, sont un coup porté à l’autorité du Chef de l’Etat. Les casernes pourraient désormais infléchir le gouvernement peut-on penser et cela même si le Chef d’Etat tient les rênes du pouvoir.

 

Le premier ministre Daniel Kablan nommé vice-président

Dans le sillage de ces évènements, le premier ministre Daniel Kablan Duncan, quitte son poste alors qu’on ne connait encore pas le nom du remplaçant, on apprend aujourd'hui qu'il vient d’être nommé vice-président de la Côte d’Ivoire.

Finalement, Guillaume Soro est réélu Président de l’Assemblée Nationale, avec une écrasante majorité de 95,04 % des suffrages, soit 230 voix en sa faveur. Tant la colère du Président Alassane, auteur du retour de la paix au lendemain de son arrivée au pouvoir début mai 2011 était grande. Il faut dire qu’Alassane Ouattara ne s’attendait pas à un tel scénario après les efforts mis à ramener le calme depuis son arrivée au pouvoir.

 

La paix reste fragile en Côte d’Ivoire

On l’aura compris en tout cas, la paix est certes revenue en Côte d’Ivoire, mais les tensions restent. Il faudra encore du temps pour ramener le pays à son éthique d’avant 1999, année pendant laquelle le Général Robert Guéï orchestre un coup d’Etat contre Henri Konan Bédié, au pouvoir depuis décembre 1993. Afrique Progrès Magazine

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire