All for Joomla All for Webmasters
 

PNIASA : 230 milliards d'investissement pour un bilan positif 5 ans après Spécial

  • 21 décembre, 2016
  • Écrit par 
  • Publié dans SOCIETE
  • Lu 712 fois
  • Évaluer cet élément
    (0 Votes)

Cinq (05) ans après sa mise en œuvre, le bilan du Programme national d'investissement et de la sécurité alimentaire (PNIASA) est globalement satisfaisant. C'est ce qui ressort des conclusions de la 9ème mission conjointe d'évaluation de ce programme, conduite par les partenaires techniques et financiers tels que la Banque mondiale (BM), le Fonds international de développement agricole (FIDA), la BIDC, la BOAD, la GIZ...avec le gouvernement togolais et tous les acteurs nationaux.

"Aujourd'hui, nous marquions une pause, pour faire un bilan global des 5 ans de la mise en œuvre des projets du PNIASA avec nos partenaires techniques et financiers tels que la Banque mondiale, le FIDA, la BIDC, la BOAD, la GIZ etc....
Au regard des conclusions de cette mission présentées par nos partenaires, nous avons fait des pas de géant dans tous les secteurs particulièrement dans les filières végétales, notamment les céréales.
Le Togo a d'ailleurs plusieurs fois exporté des excédents de production vers les pays de la sous-région menacés par la famine"
s'est félicité le Colonel Ouro-Koura AGADAZI, le ministre togolais de l'agriculture, de l'élevage et de l'hydraulique.

'Des succès sont enregistrés dans diverses filières telles que celle halieutique, animale, ainsi qu'au niveau des produits de rente que sont le café, le cacao et le coton', a ajouté le ministre AGADAZI.

Rappelons que le PNIASA a été lancé en 2011. Il comporte différents projets notamment le projet d’Appui au Développement Agricole au Togo (PADAT), le Projet d’Appui au Secteur Agricole (PASA) et le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest au Togo (PPAAO-Togo). Son objectif est d’accroître le revenu des exploitants agricoles et de contribuer à l’amélioration de la balance commerciale et des conditions de vie des ruraux, dans des conditions de développement durable avec une attention particulière sur les populations les plus pauvres ou les plus vulnérables.

Plus de 230 milliards de FCFA ont été investis pour l'exécution du programme. Karbonn

Karbonn

Journaliste, correspondant d'Afrique Progrès Magazine au Togo

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

Archives

« Décembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31