All for Joomla All for Webmasters
 
Le camerounais Flavien Kouatcha (au milieu avec le micro) dont le projet a reçu le prix de l'innovation, lors du bootcamp Africa 4 Tech à Marrakech Le camerounais Flavien Kouatcha (au milieu avec le micro) dont le projet a reçu le prix de l'innovation, lors du bootcamp Africa 4 Tech à Marrakech

Interview. SAVE OUR AGRICULTURE : quand la production aquaponique permet la croissance des cultures bio Spécial

Présent au début du mois à Marrakech dans le cadre de la première édition du Salon AFRICA 4 TECH, Flavien Kouatcha, Founder & CEO du concept SAVE OUR AGRICULTURE, était au micro d’Afrique Progrès Magazine. Dans une courte interview donnée à la suite de sa victoire au concours du prix le plus innovant, M. Kouatcha revient sur les origines de ce projet qui fait sa route au Cameroun et ne devrait pas tarder à toucher d’autres parties du continent africain.

 

D'où t'est venue l'idée de lancer ce projet ?

L'idée m'est venue d'une expérience dans la culture des pommes de terre à l'Ouest du Cameroun en 2012. Laquelle m'a fait prendre connaissance de la réelle difficulté pour les petits paysans à rallier les exploitations rurales aux marchés urbains en termes de logistique. En effet, j'avais dû à cette époque distribuer plus de la moitié de la récolte, ne pouvant pas faire face à la logistique onéreuse et au mauvais état des routes. C'est ainsi que nous avons souhaité mettre en place un moyen pour cultiver les aliments de qualité directement en zone urbaine.

 

En quoi consiste SAVE OUR AGRICULTURE ?

Le projet consiste à concevoir et fabriquer les kits individuels et unités aquaponiques. Le mode de production aquaponique a fait ses preuves dans les pays asiatiques il y a plusieurs années, il consiste à mettre en symbiose un élevage de poissons à un bassin de culture de plantes, permettant ainsi que les déjections naturelles de poissons soient utilisées comme engrais biologiques pour la croissance des aliments bio. Nous avons donc conceptualisé ce processus pour l'adapter à l'environnement camerounais.

 

Que représente le prix que vous venez d’obtenir ?

En tant que champion digital de l'agriculture, j'ai la charge de mettre en évidence les opportunités du numérique dans ce domaine dont nos pays africains ne peuvent plus se passer. Au sein de l'entreprise agricole que je dirige, nous accordons déjà une place de choix au numérique, qui constitue pour nous un outil de facilitation à la production, mais aussi une aubaine pour accroître considérablement les potentiels sur le continent. Petite précision, nous introduirons en décembre prochain un nouveau modèle d'unité aquaponique entièrement connecté, gérable au moyen d'une application mobile et capable de décupler exponentiellement les rendements de l'agriculture traditionnelle.

Propos Recueillis par Onésiphore Nembe

Onésiphore NEMBE

Directeur de publication

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire