All for Joomla All for Webmasters
 
Kwame Yamgnane Kwame Yamgnane

Innovation Digitale : le profil de l’innovateur parfait d’après Kwame Yamgnane, co-fondateur de l’école 42 Spécial

Alors que l’innovation digitale continue de changer le vieux monde, une question revient constamment dans les débats : qui peut innover ? Kwame Yamgnane le co-fondateur de l’Ecole 42 s’est exprimé sur cette question lors de son passage à Marrakech le 3 novembre dernier dans le cadre du salon AFRICA 4 TECH.

Le co-fondateur de l’Ecole 42 déclare que « l’humain, il a le cerveau plastique ». C’est dire que tous les humains peuvent être formés pour devenir des développeurs. M. Kwame poursuit en affirmant qu’« on peut transformer tout enfant en développeur ».

Il ressort du Talk du co-fondateur de l’Ecole 42, que dans la révolution du digitale en cours en ce moment, « le développeur est la personne la plus à même à innover ». Mais il est important dans ce sens de s’entourer d’une équipe de compétences multiples et complémentaires pour arriver à innover. Puisque selon Kwame Yamgnane, « l’innovation n’est pas personnelle ». Il faut apprendre à faire les choses en groupe pour arriver à construire des projets intelligents. A ce propos d’ailleurs, l’enseignant de l’Ecole 42 est revenu sur quelques différences entre l’école et le monde du digital, blâmant ainsi nos systèmes scolaires inadaptés à l’évolution de notre monde.

Kwame Yamgnane se rappelle qu’à l’école, regarder le travail du voisin c’est « tricher », une faute punie par une exclusion de la salle d’examen dans certains cas. Or dans la création digitale regarder à côté est une règle qui assure la réussite de l’innovation. Autre exemple proposé par le co-fondateur de l’Ecole 42, les notes attribuées aux élèves. Avoir la note de 19/20 à l’école est louable tandis que la moindre faute dans une création digitale sacrifie l’innovation et met les utilisateurs face à un risque important de désagrégation de l’objet. Il est donc indispensable de revoir l’orientation de l’école afin d’apprêter les innovateurs à la rigueur de l’innovation »

On l’aura tous compris, l’innovation c’est comme apprendre à faire du vélo, seuls ceux-là qui l’ont appris le savent et le sauront toute leur vie. Il s’agit en quelque sorte d’une initiation qu’il serait souhaitable de commencer en bas âge avec l’étude des codes tels que cela se fait au Nigeria déjà. Tout compte fait l’Afrique, dernière à prendre le train de la révolution digitale avance résolument, avec des initiatives telles que M-Pesa au Kenya, sur le mobile money ou encore Jamii Africa en Tanzanie avec une assurance à moindre coût pour les accidents de la route. Onésiphore Nembe/Afrique Progrès Magazine

Onésiphore NEMBE

Directeur de publication

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire