All for Joomla All for Webmasters
 
Le principal opposant pour la présidentielle gabonaise, Jean Ping, entouré de Guy Nzouba Ndama (gauche) et Casimir Oye Mba (droite), lors d'un meeting à Libreville le 16 août 2016 pour officialiser leur alliance pour la présidentielle. Le principal opposant pour la présidentielle gabonaise, Jean Ping, entouré de Guy Nzouba Ndama (gauche) et Casimir Oye Mba (droite), lors d'un meeting à Libreville le 16 août 2016 pour officialiser leur alliance pour la présidentielle.

Présidentielle gabonaise : deux candidats rallient la candidature de Jean Ping Spécial

A 10 jours de la présidentielle au Gabon, Guy Nzouba Ndama et Casimir Oyé Mba ont retiré ce 16 août leur candidature pour rallier celle de Jean Ping. Les deux ténors de la politique gabonaise ont appelé leur électorat à voter pour l’ancien président de la commission de l’Union Africaine au cours d’un meeting qui s’est tenu dans la capitale, Libreville.

C’est un pas que l’opposition vient de franchir dans la présidentielle du 27 août prochain. Deux ténors de la politique gabonaise ont procédé au retrait de leur candidature ce mardi, appelant à voter Jean Ping. Cette décision a été prise après la signature d’un accord. Au cours du meeting tenu ce mardi dans la capitale gabonaise, la position des uns et des autres a été officialisée, Jean Ping qui s’est refusé de dévoiler l’accord a affirmé qu’« Il s'agit de partir ensemble en campagne avec moi comme chef de file ».

L’ancien président de la commission de l’Union Africaine précise que « Quel que soit celui qu'on aurait pris à la tête de cette coalition, il aurait gagné, parce qu'Ali [Bongo] ne peut pas gagner, des propos qui laissent croire que le président gabonais est au plus bas des sondages.

Le risque de voir le scénario post-électoral de 2009 est toutefois grand. Puisque pour Jean Ping, Ali Bongo « ne va gagner qu'avec la fraude, mais nous l'attendons au tournant. Il a d'ailleurs déjà proclamé qu'il gagnera avec 53% des voix ! Tout le monde le sait ! Et nous savons qu'il a des procès-verbaux déjà préparés. La stratégie, c'est de le battre, de protéger nos urnes, nos résultats, d'avoir des brigades anti-fraudes, de veiller à tout. Et nous allons le coincer par tous les moyens ».

Retour sur l’élection de l’année 2009

On se souvient qu’au terme de la présidentielle de 2009, remportée sans appel par le candidat Ali Bongo Ondimba sur 41,73 % face à deux opposants redoutables, dont Pierre Mamboundou de l’Union du Peuple Gabonais, 25,64% des voix et André Mba Obame, 25,33% des voix, le pays avait connu des semaines de troubles avant de retrouver une fragile paix. Mais nonobstant les appels à manifester d’André Mba Obame, décédé courant avril 2015 à Yaoundé, Cameroun, le pays avait recouvré son calme, permettant au président Ali Bongo Ondimba d’initier ses politiques telles que le plan Gabon graines. Afrique Progrès Magazine

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

Archives

« Avril 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30