All for Joomla All for Webmasters
 

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara se montre favorable aux appels du peuple Spécial

Le président ivoirien, Alassane Ouattara vient de procéder à l’occasion de la fête du 1er mai à des annonces chocs de nature à calmer les crispations sociales. Pour Alassane Ouattara qui s’est exprimé au sujet de l’augmentation du prix de l’électricité, il s’agit désormais de laisser libre cours à la concurrence afin de permettre la baisse des prix. Dans d’autres secteurs tels que l’agriculture le président s’est prononcé pour calmer une population ivoirienne exaspérée.

« Je lance un appel à tous ceux qui souhaitent venir investir dans ces secteurs de le faire pour que nous ayons une saine compétition qui permettra de maîtriser les prix et de baisser le coût de l’électricité », a déclaré le chef d’Etat. Sauf que l’arrivée des investisseurs dans ce secteur et la mise en place de nouvelles sources d’énergie ne devrait pas être possible avant quelques années.

Entre temps Alassane Ouattara a procédé à une annulation pure et simple de l’augmentation des prix de janvier dernier. « J’ai donc décidé de l’annulation pure et simple de l’augmentation de janvier 2016. Les factures seront corrigées et le trop-perçu sera rendu à tous les abonnés » précise le chef d’Etat au cours de son allocution.

Pour précision les prix de l’électricité ont connu une hausse de 40% ces cinq dernières années, un fait qui a provoqué le mécontentement chez les consommateurs ivoiriens.

Les petits agriculteurs pris en compte désormais

Alassane Ouattara a affirmé au passage que des facilités seront mis en place désormais en vue de faciliter l’accès au crédit des petits agriculteurs. « Nous faciliterons également l’accès au financement des acteurs œuvrant dans le vivrier et dans le secteur du manioc a lancé le chef d’Etat, qui ajoute que nous poursuivrons également les efforts de mise en place des politiques visant l’autosuffisance en riz et en ressources animales ».

Le secteur agricole ivoirien reste un des plus importants d’Afrique en termes de participation au PIB. Avec plus de 30%, il est sans conteste le moteur de la croissance nationale. Présent récemment au Salon International de l’Agriculture de Meknes (SIAM), Mamadou Sangafowa, a reconnu la dépendance de l’économie nationale à ce secteur. Le ministre de l’agriculture et du développement rurale de Côte d’Ivoireest revenu largement sur les résultats enregistrés ces trois dernières années dans la production rizicole de son pays. Grâce à l’augmentation étatique des investissements, de 2 à 5% du PIB, la Côte d’Ivoire est parvenue à tripler ses résultats, passant de « 550 000 tonnes de riz blanchi en 2012, aujourd’hui en 2015 nous avons une production de 1,4 million de tonnes de riz blanchi ».

Mamadou Sangafowa a même lancé un appel aux investisseurs intéressés par ce secteur de se rapprocher des services de son ministère. C’est dire que les déclarations des autorités ivoiriennes sont suivies d’actions concrètes.

Suspension du renouvellement du permis de conduire

L’autre question épineuse du renouvellement des permis de conduire par l’ensemble des automobilistes ivoiriens étaient aussi au cœur du propos présidentiel. Pour Alassane Ouattara qui a requis la suspension de cette procédure controversée et couteuse, il faudra que le ministère des transports apporte des modifications au préalable. Le chef d’Etat ivoirien veut croire cependant que cette réforme « ne devrait pas viser tous les conducteurs ». Afrique Progrès Magazine

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

Archives

« Février 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        

Commentaires