All for Joomla All for Webmasters
 
Camp de la Minusma à Kidal Camp de la Minusma à Kidal

Mali: deux morts dans une manifestation contre les forces étrangères Spécial

Des jeunes gens et des femmes venus manifester à l’aéroport de Kidal contre des interpellations « arbitraires » de personnes par les forces françaises de l’opération Barkhane, se sont heurtés à la machine militaire de la Minusma. Deux morts ont été recensés dans ces affrontements qui ont eu lieu ce lundi 18 avril à Kidal dans le nord Mali.

« Nous sommes fatiguées des arrestations arbitraires de nos enfants » pouvait-on lire sur les banderoles des femmes venues manifester à l’aéroport de Kidal ce lundi 18 avril. Trois enfants ont été arrêtés par les français de l’opération Barkhane récemment, un fait qui a suscité un ras-le-bol général de la population. Plusieurs femmes estiment que leurs enfants sont arrêtés de façon « arbitraires ».

Rejoints par de nombreux jeunes gens qui n’ont pas apprécié la façon que les casques bleus dispersaient les femmes, très vite la manifestation va dégénérer en altercation entre les forces onusiennes de la Minusma et les populations. Certains témoignages avancent que les jeunes gens ont tenté de mettre le feu dans les installations sécuritaires de la Minusma, un fait qui a l’origine d’une excroissance de la réplique des coups de feu ont été entendus.

Almou Ag Mohamed, l’un des porte-parole de lacoordination des mouvements de l’Azawad (CMA)déplore la mort de deux personnes. Les deux hommes auraient été tués à la suite des tirs à balles réels. Dans un communiqué de la Minusma publié après la survenance de ce drame, la CMA à elle-même confirmé la mort de deux individus. Des enquêtes ont été ouvertes pour déterminer les responsabilités et une réunion d’urgence entre la CMA et la Minusma se serait tenue dans l’après-midi d’hier afin de faire le point sur cette situation entame encore la confiance des missions de l’ONU en Afrique.

Rappelons que plusieurs drames recensés au nord-Mali par le passé mettent en cause les forces onusiennes. La responsabilité citoyenne dans la plupart des cas apparait en amont de nombreuses bavures de la Minusma. Autant d’éléments qui nous font croire que la mise en place d’un cadre de discussion permanent entre les populations du Nord-Mali et les forces étrangères qui travaillent pour le retour de la paix dans cette zone peut servir à prévenir les débordements. Afrique Progrès Magazine

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

Archives

« Janvier 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31