All for Joomla All for Webmasters
 

Des centaines d’inculpés au Nigeria pour des affaires de corruption d’un montant de 332 millions d’euros Spécial

Plus de 300 sociétés ainsi que des personnalités ont été inculpées pour des actes de corruption commis entre 2011 et 2015 d’après une déclaration postée sur la page Facebook de la présidence Nigériane le 25 mars dernier.

Pour des contrats passés entre 2011 et 2015, 300 sociétés ainsi que des personnalités civiles et militaires ont été inculpées au Nigeria le 25 mars dernier. En cause : ils sont accusés d’avoir commis des actes de corruption, détournement de plusieurs millions de dollars grâce à des contrats fictifs. L’information a été communiquée dans la nuit du 24 au 25 mars dernier via la page Facebook de la présidence nigériane.  

C’est un total de 332 millions d’euros  qui serait en jeu dans cette affaire. Le message publié via la page Facebook de la présidence nigériane rapporte qu’ « Un comité installé pour auditer les contrats passés de 2011 à 2015 par l’Office of the National Security Adviser (ONSA, bureau du conseiller du président sur les questions de sécurité) a mis en inculpation plus de 300 sociétés et personnalités, dont des officiers de l’armée en activité et à la retraite. Sept milliards de nairas (31 millions d’euros) ont été récupérés, et 41 milliards de nairas (180 millions d’euros) doivent encore l’être ».

Aucune précision n’a toutefois pas été apportée quant aux moyens qui ont permis à l’Etat de mettre la main sur ces 31 millions d’euros repris dans le cadre de cette affaire. Certains inculpés ont-ils d’emblée négocié avec la justice ou y a-t-il eu des gels de comptes ? Voici autant de questions qui restent en suspens.

Dix mois après l’arrivée au pouvoir de Muhammadu Buhari, personne n’est à l’abri d’un procès pour corruption. Le chef d’Etat a fait de cette lutte l’une des priorités de son mandat. D’ailleurs dans le cadre de cette affaire, Sambo Dasuki, ancien conseiller à la sécurité nationale du régime de l’ex-président Goodluck Jonathan est lui-même dans le viseur de la justice.  Afrique Progrès Magazine

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

Archives

« Avril 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30