All for Joomla All for Webmasters
 
Saïd Larifou Saïd Larifou

COMORES : Said Larifou contre le mouvement des rues, la diaspora à Paris réagit ! Spécial

+++ Président du parti comorien RIDJA et candidat malheureux au premier tour des présidentielles du 21 février dernier, l’avocat Saïd LARIFOU ne partage pas la contestation dans la rue. Tandis que la diaspora en France réagit.

19 sur les 25 candidats choisissent un mouvement des rues, pour dénoncer les fraudes lors des élections du 21 février 2016. Contacté le 02 mars 2016, bien que ne figurant pas dans le trio gagnant pour le second tour du 18 avril 2016, Saïd LARIFOU lance un appel « au rassemblement et à l’apaisement avant le tour final »

L’homme se trouve en cinquième place avec 7 % de voix et apporte une autre analyse de la conjoncture : « Je ne soutiens pas ce mouvement (ndlr : descente dans la rue). Je ne veux pas que les Comores se transforment en pays où l’on se lynche ». En politicien et juriste, Saïd LARIFOU continue : « Il n’y pas eu des fraudes. Il y a eu des irrégularités mais elles sont d’ordre technique. Je me tiens aux résultats de la Cour Constitutionnelle. Je suis un politicien et ce n’est pas la première fois (ndlr : candidat pour la troisième fois aux présidentielles) que j’ai pris part aux élections (…) J’ai appelé mes concurrents à la sagesse ».

Une partie de la diaspora comorienne à Paris, de son côté, reste ferme à des fraudes : « il y a eu des incohérences à la CENI et le fait que la Cour Constitutionnelle n’est pas passée à un recomptage de voix est significatif ». Ils dénoncent ce qu’ils qualifient de « holdup up électoral » dans l’après-midi du 5 mars 2016 à la Place du Trocadero à PARIS (capitale française).

Diaspora Comores Paris

James RAMAROSAONA
(Paris, 06/03/2016)

James RAMAROSAONA

Journaliste Indépendant Spécialiste de l'Afrique
Ancien Président de l'Ordre des Journalistes de Madagascar
jramarosaona@hotmail.com
FRANCE

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire