All for Joomla All for Webmasters
 
François-Bernard Huyghe, auteur du livre "La désinformation" François-Bernard Huyghe, auteur du livre "La désinformation"

CONFÉRENCE : sur la désinformation ! Spécial

+++ L’Institut des Relations Internationales et Stratégiques (IRIS) de PARIS (France) organise lundi 15 février un débat sur la désinformation, en son siège, rue Mercœur (Paris XI). Il s’agit d’une conférence publique à l’occasion de la parution de l’ouvrage de François-Bernard HUYGHE.

Intitulé « La désinformation » avec sous titre : « les armes du faux » paru dans les éditions Armand Colin et dans la collection « Comprendre le monde » ce livre de 192 pages explique qu’après la chute du mur de BERLIN, dont le développement de l’internet, les réseaux sociaux démocratisent la désinformation.

La désinformation par François-Bernard HUYGHE
"La désinformation" par François-Bernard HUYGHE

Docteur en sciences politiques, François-Bernard HUYGHE est directeur de recherche à l’IRIS, spécialisé sur la communication, la cyberstratégie et l’intelligence économique, responsable de l’Observatoire Géostratégique de l’Information. L’homme sait de quoi il parle. Il a écrit d’importants ouvrages, dont « Terrorismes – violence et propagande » (2011), « Les terroristes disent toujours ce qu’ils vont faire » (2010), « Les écoutes téléphoniques » (2009) et « Maîtres du faire croire. De la propagande à l’influence » (2008).

L’auteur divise en trois parties son ouvrage : une histoire politique de la désinformation puis la désinformation comme obsession contemporaine, et quelles frontières à la désinformation. Il fait remarquer qu’à l’ère des télévisions par satellite, la désinformation est capable de diaboliser les Saddam HUSSEIN, les CEAUSESCU,… ainsi que de déstabiliser les concurrents.

« Info ou intox ? Complot ou rumeur ? », François-Bernard HUYGHE démontre qu’à nos temps, la désinformation serait partout. Et lui de signaler : « En explorant les mécanismes de ce qui nous abuse et que nous refusons parfois de croire, des systèmes de pouvoir apparaissent et de nouvelles formes d’idéologies se manifestent. Quand la vérité des faits devient l'objet central de nos luttes, la désinformation n’est plus qu’une question morale : elle est un enjeu stratégique ». L’auteur ne cache pas un paradoxe : « plus l'information est surabondante et gratuite - notamment en ligne où l'on peut recueillir tous les points de vue et toutes les versions - plus il en coûte de s'informer, sinon en argent, au moins en termes d'efforts et d'autodiscipline »

C’est pour dire de l’importance de la conférence du 15 février 2016. Elle sera animée par Pierre-Marc DE BIAISI directeur auprès du CNRS, plasticien et écrivain.

James RAMAROSAONA
(Paris, 11/02/2016)

James RAMAROSAONA

Journaliste Indépendant Spécialiste de l'Afrique
Ancien Président de l'Ordre des Journalistes de Madagascar
jramarosaona@hotmail.com
FRANCE

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire