All for Joomla All for Webmasters
 

RCA : Face aux nouvelles accusations d’abus sexuels sur des mineures, la Minusca promet de prendre toutes les dispositions Spécial

Exacerbé par les accusations d’abus sexuels qui touchent depuis plusieurs mois les forces de l’ONU postées en république centrafricaine, le chef de la Minusca, Parfait Onanga-Anyanga annonce la prise de toutes les mesures pour que la vérité soit établie et pour que les auteurs de ces crimes sur des enfants mineures soient punis.

« Désormais nous mettrons en place une unité de police et de l'armée dont la responsabilité première sera de mener des enquêtes pour nous assurer du comportement de nos propres troupes, a annoncé Parfait Onanga-Anyanga. Le chef de la Minusca ajoute que Nous voulons connaître les allées et venues de nos troupes. C'est inacceptable que des forces onusiennes soient impliquées dans ces crimes qui grandissent la misère d'une population qui est déplacée. »

Cette position fait suite aux récentes accusations d’abus sur quatre filles mineures, des faits que les soldats de la Minusca postés en RCA auraient commis ces dernières semaines. L’accusation parle des « abus sexuels et une exploitation sexuelle ». Les victimes ont été interrogées par les enquêteurs du fonds des nations unies pour l’enfance (UNICEF). Selon l’enquête elles vivaient toutes dans un camp de déplacés de Bangui. Désormais le nombre de victimes de viol par les éléments de la Minusca est de 26 filles, mineures pour la plupart.

Face à cet énième scandale, Parfait Onanga-Anyanga reconnait que « Déployer des forces dans des pays qui sont en crise contraint parfois les Nations unies à hériter de troupes dont la qualité, la compétence et la rigueur du point de vue des standards onusiens laissent à désirer ». Tout compte fait il y a urgence aujourd’hui à revoir la qualité des troupes qui sont envoyées pour le maintien de la paix. AFPmag

Laissez un commentaire