All for Joomla All for Webmasters
 
Marche de la Coalition nationale pour le changement sur la télévision ivoirienne (RTI), lundi 28 septembre 2015 à Cocody, Abidjan. Marche de la Coalition nationale pour le changement sur la télévision ivoirienne (RTI), lundi 28 septembre 2015 à Cocody, Abidjan.

Côte d’Ivoire : l’opposition réclame une « CEI crédible » et un accès équitable aux médias Spécial

Rassemblés à Abidjan ce lundi 28 septembre, les leaders de l’opposition ont dénoncé une commission électorale indépendante acquise au chef d’Etat sortant et réclamé un accès équitable aux médias. A moins d’un mois de la présidentielle du 25 octobre prochain, l’opposition a mis en garde l’équipe sortant du président Alassane Ouattara, contre une montée des manifestations si les exigences posées ne sont pas satisfaites.

Candidat favori à la présidentielle ivoirienne du 25 octobre prochain, Alassane Ouattara, qui veut briguer un deuxième mandat à la tête de la Côte d’Ivoire, vient de se mettre à dos la coalition des opposants. Au cours de la marche de ce lundi 28 septembre, l’opposition a appelé les autorités à permettre un accès équitable aux médias, exigeant aussi la refonte de la commission électorale indépendante (CEI). Selon les membres de la coalition nationale pour le changement, la CEI serait acquise au chef d’Etat sortant.

A l’issue de cette marche pacifique à laquelle Aboudramane Sangaré et Laurent Akoun du Front populaire ivoirien (FPI), Charles Konan Banny, Kouadio Konan Bertin (KKB), Mamadou Koulibaly et de nombreuses autres personnalités politiques ivoiriennes ont participé, un meeting improvisé a eu lieu devant la CEI aux Deux Plateaux. Au cours de ce meeting, Mamadou Koulibaly, candidat du parti, Liberté et démocratie pour la république (Lider), a tenu à préciser que « les jeux sont faits », probablement pour dénoncer les magouilles électorales à la faveur du chef d’Etat sortant. M. Koulibaly poursuit en déclarant que « Ce rassemblement n’est qu’un avertissement car nous allons monter en puissance. Il n’y aura pas d’élection dans le pays en l’état actuel des choses ».

Laurent Akoun, du front populaire ivoirien, s’est borné quant à lui à interpeller Youssouf Bakayoko, le président de la Commission électorale indépendante, demandant la mise en place d’une « CEI crédible ».

Entre temps Alassane Ouattara est dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire pour une tournée de quatre jours. Le candidat du RDR s’est exprimé ce lundi dans le stade de Gagnoa, fief historique de Laurent Gbagbo, ancien chef d’Etat aujourd’hui jugé à la cour pénale internationale. AFPmag

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

Archives

« Février 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        

Commentaires