All for Joomla All for Webmasters
 

Crise post-électorale au Gabon : la démocratie à l’épreuve des intérêts des puissances Spécial

Au plus fort de la crise post-électorale gabonaise, le président gabonais réélu le 31 août dernier avec une avance de quelques 5000 voix sur le candidat de l’opposition, rappelait ce jeudi les principes de la démocratie. Sauf que même les occidentaux ne sont plus dans cette version peu intéressante de leur propre concept. Fallait s’y attendre avec les intérêts capricieux des Etats qui changent tous les jours.

« La démocratie s’accorde mal des succès autoproclamés, des groupuscules formés à la destruction. La démocratie s’accommode mal de la prise d’assaut d’un parlement et de la télévision nationale » a déclaré Ali Bongo Ondimba ce 1er septembre 2016 au cours d’un entretien adressé au peuple gabonais. Belle vision de la démocratie ! Hélas, les choses ont évolué. Le propos rappelle certes les principes anciennement admis de la démocratie, mais dénote le manque de réalisme du chef d’Etat gabonais qui n’est visiblement pas au courant que la démocratie c’est depuis quelques temps la position des grandes puissances.

La démocratie à l’épreuve des intérêts

Soutien aux milices, dénie des autorités élues selon les lois nationales en vigueur, la liste des actions qui ont entaché la démocratie ces dernières années est longue. Il semble qu’aujourd’hui, le démocrate soit le candidat soutenu par les puissances et cela nonobstant ses actes peu commodes en démocratie. Des actes qui parfois dénote une prise de pourvoir par tous les moyens. Tant la démocratie a fait l’objet de graves dissonances au cours de cette élection présidentielle gabonaise, que le soutien voué à l’un ou l’autre candidat ressemble plus à choisir le bon diable.

Sinon que certains n’ont pas hésité dans cet imbroglio à choisir leur camp, reniant sans vergognes des positions admises au cours de la présidentielle ivoirienne de 2010. C’est la démocratie en tout cas qui paie le plus grand prix, avec à l’évidence un dénie du plus grand nombre de ce système qui régissait encore notre monde une dizaine d’années en arrière. Plus tôt en 2010, Laurent Gbagbo, vainqueur déclaré par les instances ivoiriennes à la présidentielle face à Alassane Dramane Ouattara avait demandé le recomptage des voix pour certifier sa victoire à cette présidentielle disputée par l’opposition. Une demande à laquelle les puissances n’avaient accédé. Moins de sept ans plus tard, le chef de la diplomatie française, Jean Marc Ayrault a demandé le recomptage des voix. C’est aussi ça l’avantage d’être puissant, on fait admettre tous ses caprices et ses jugements sont une parole d’évangile.

Bongo ou Ping ?

Bongo a-t-il gagné la présidentielle gabonaise du 27 août dernier, aucune certitude compte tenu des résultats largement au-dessus de la moyenne nationale enregistrés dans la province du Haut Ogooué, province natale du président de la république. Le retard dans l’envoi des procès-verbaux de cette province vient lui aussi entacher la crédibilité de son résultat de 99% de votants.

Précisons toutefois que les actions du candidat Ping, en commençant par l’entretien téléphonique avec un haut responsable politique ivoirien, dénote une quête du pouvoir qui ne se plie devant aucune règle morale encore moins démocratique. Jusqu’où le candidat est allé dans cette élection pour s’assurer la victoire contre un régime qu’il dénonce après une vie passée à profiter de ce système ?

Le risque de toute façon est que le prochain président du Gabon soit comme toujours désigné par notre chère communauté internationale qui ne se gêne pas elle non plus du respect du fameux principe de non-ingérence. Et comment pourrait-elle quand le puissant avocat Robert Bourgi, au cours d’un débat sur la chaîne France24 ce jeudi 1er septembre a prié en bon père des gabonais, les puissances occidentales à s’immiscer des affaires d’un Etat souverain. Contributeur Afrique Progrès Magazine

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

Archives

« Octobre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31