All for Joomla All for Webmasters
 

TCHAD : Idriss Deby n’est pas en tête et censure aux médias ! Spécial

+++ Le lendemain des élections présidentielles du Tchad prend une autre tournure avec l’interdiction des autorités des SMS et de l’internet. Les médias aussi sont touchés par une autre interdiction, celle de tournage, le 11 avril 2016.

L’ambiance bon enfant de scrutin du 10 avril 2016 est trompeuse du processus présidentiel de Tchad. Alors que les résultats tombent progressivement, la décision du pouvoir de procéder à la coupure des connexions internet et communications mobile intrigue l’opinion. Comme si le président Idriss DEBY calque bêtement la méthode électorale vécue mais contestée le 20 mars au Congo Brazaville lors de la dernière présidentielle, à laquelle le président Denis Sassou NGUESSO sort victorieux dès le premier tour !

Puisque les résultats, encore partiels recueillis dans la journée du lundi 11 avril 2016 ne donnent pas une bonne place le candidat à sa propre succession, Idriss DEBY. Le « un coup KO », soit victoire du premier tour tombe dans l’eau. Plus, dans des grands centres urbains, le président candidat est devancé par le député, leader de l’opposition Saleh KEBZABO. Ce ne sont que des résultats encore provisoires, mais la tension semble montait déjà du côté du régime.

Comme coïncidence, les autorités de N’DJAMENA décident le 11 avril 2016 l’interdiction de tournage des envoyés spéciaux de TV5 Monde au Tchad, venus couvrir l’élection présidentielle. La direction TV5 Monde de son siège de PARIS s’étonne et proteste : « Cette interdiction fait suite à la confiscation de notre matériel pendant plusieurs heures dans la soirée de dimanche (ndlr : 10 avril 2016). Nos équipes ne sont ainsi plus en mesure de faire leur travail dans des conditions normales et sereines et de couvrir correctement le scrutin présidentiel »

En clair, l’interdiction de sms et celle de tournage de TV5Monde sont des marques d’une atteinte palpable à la liberté d’informer, donc d’une véritable censure inacceptable ! Nous restons solidaires avec TV5 Monde.

A noter qu’environ six millions de Tchadiens ont appelé à voter leur président sur 13 candidats le 10 avril 2016. Et que les représentants de la société civile au sein de la CENI ont boudé cette élection en raison d’une arrestation des membres de ces entités.

James RAMAROSAONA
(Paris, 12/04/2016)

James RAMAROSAONA

Journaliste Indépendant Spécialiste de l'Afrique
Ancien Président de l'Ordre des Journalistes de Madagascar
jramarosaona@hotmail.com
FRANCE

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire Maho Mbalé-Irahn Bienvenu Maho Mbalé-Irahn Bienvenu 12 avril, 2016

    Le president sortant Deby n'a plus d'espoir pr gagner. S'il gagne,c'est la voie froduleuse qu'il a emprunté

    Rapporter

Archives

« Mai 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31