All for Joomla All for Webmasters
 

Nigeria : Aliko Dangote annonce une aide de 10 millions de dollars pour les victimes de Boko Haram

11 mai, 2016

Le milliardaire nigérian Aliko Dangote vient d’annoncer un investissement de 10 millions de dollars pour soutenir les déplacés et toutes les autres victimes de Boko Haram. Cette annonce fait suite à une visite du PDG de Dangote Cement Group dans un camp de déplacés à Borno, nord-est du Nigeria.

Côte d'Ivoire: bientôt l’indemnisation de 316954 victimes d'exactions

21 avril, 2016

Mardi 19 avril la commission nationale pour la réconciliation et l'indemnisation des victimes (CONARIV) a remis une liste de 316 954 noms au président Alassane Ouattara. Il s’agit des victimes d’exactions à l’échelle nationale entre 1990 et 2011.

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara exprime aux familles « la solidarité de la nation entière »

15 mars, 2016

Après l’attentat du Grand Bassam qui a coûté la vie dimanche dernier à 18 personnes dont quatre citoyens européens, Alassane Ouattara s’est exprimé à la télé pour dénoncer cet acte barbare perpétré sur d’« innocentes victimes »

Centrafrique : après les crimes, le bilan

09 mars, 2016

Comme dans toutes les crises à travers le monde, les enfants centrafricains ont payé le lourd tribut dans les affrontements des groupes armées. Un document des Nations Unies fait état du meurtre de 333 enfants et de la mutilation de 589 autres au cours des vagues successives de violences en Centrafrique depuis 2013.

COUR PENALE INTERNATIONALE : l’affaire GBAGBO détaillée devant les médias !

23 janvier, 2016

+++ La Cour Pénale Internationale (CPI) donnera une conférence de presse le 27 janvier 2016 dans l’après-midi (à partir de 16 h) dans la salle des conférences de presse au siège, à LA HAYE, sur l’affaire incriminant l’ancien président ivoirien Laurent GBAGBO et de Charles Blé GOUDE.

Boko Haram : l’armée camerounaise capture sept islamistes et fait de nombreuses victimes

02 octobre, 2015

Alors que la force multinationale continue sa mise en place en attendant la résolution des nations unies, Boko Haram tente toujours sa percée du territoire camerounais. Une attaque mercredi dernier s’est soldée par un cuisant échec pour les éléments de la secte nigériane. Les forces armées camerounaises ont capturé sept islamistes et fait cinq morts au cours de deux affrontements. Dans la foulée de ces attaques, d’autres sources confirment la mort de nombreux islamistes, noyés au cours de la course-poursuite qui s’est ouverte.

RDC: La CPI décide d’une réparation pour les victimes de Thomas Lubanga.

04 mars, 2015

Suite à la confirmation en appel de la condamnation de Thomas Lubanga, à 14 ans de prison le 1er décembre 2014, la cour pénale internationale reconnaît aux victimes le droit d’obtenir réparation.

C’est un happy-end pour les 129 victimes de Thomas Lubanga qui ont participé au procès et pour tous les autres qui attendent depuis une dizaine d’années. Alors que la cour pénale internationale a confirmé la peine de 14 ans de prison le 1er décembre dernier, elle a reconnu aux victimes le droit d’être collectivement réparés. Il s’agira donc de soutiens médicaux pour ces populations, d’une facilitation d’accès à l’éducation ou à des formations en parlant des ex-enfants-soldats que le milicien avait enrôlés. Cette dernière réparation poursuit le but de réinsérer ces enfants-soldats.

La cour d’appel dans son arrêt confirmatif a tenu à préciser que « les réparations accordées par la Cour n'exonèrent pas les États de leur responsabilité d'octroyer des réparations à des victimes en vertu d'autres traités ou de leur législation nationale ». Précisons que ces réparations ont vocation à s’étendre à d’autres victimes en dehors des 129 qui ont assistées au procès, c’est dans ce sens qu’un travail de détermination des victimes doit être mené pendant six mois, en vue de ne pas laisser pour compte une seule personne ayant souffert des actes de Thomas Lubanga ou de la Force patriotique pour la libération du Congo, un groupe armé responsable de centaines d'exactions en Ituri entre 2002 et 2003.

Seules les victimes des abus sexuels ont été exclues de ce programme de réparation. N’empêche que pour d’autres actes malveillants subis, elles peuvent prétendre à cette réparation au même titre que les autres. AFPmag.

Trouvez ci-après l’arrêt de la cour en intégralité: Affaire Lubanga/CPI 

Maroc : Mobilisation de la plateforme des migrants après les 1 200 morts de la Méditerranée

28 avril, 2015
Maroc: Hommage aux 1200 migrants morts naufragés dans la Méditerranée.
Les membres des associations des migrants au Maroc ont rendu hommage aux naufragés de la Méditerranée en jetant des fleurs dans la mer. Crédit photo: Pape Seck © Copyright Afrique Progrès Magazine

Au Centre Culturel Africain où la plateforme des associations de migrants s’est réunie ce lundi 27 avril pour rendre hommage aux 1 200 victimes de la Méditerranée, des résolutions fortes sont sorties, et devraient être déposées sur la table de la représentation de l’Union Européenne (UE) dans les jours qui viennent. Le plus important de cette réunion aura été le lancement du concept « Sens Inverse », une idée qui promeut le retour au bercail quand davantage les routes des migrants se referment. 

1 200 morts dans la Méditerranée en seulement une semaine, deux drames de plus que les migrants en territoire marocain ne sont pas prêts d’oublier. Ce lundi 27 avril, une centaine d’entre eux, membres de la plateforme des associations de migrants, se sont donnés rendez-vous au Centre Culturel Africain à Rabat, pour rendre hommage à ses « frères » et surtout suggérer une batterie de mesures pouvant interdire la survenance de nouveaux drames. 

Au 25e Sommet de l’UA : Angelina Jolie plaide pour les droits des femmes

15 juin, 2015
Angelina Jolie au sommet de l'Union Africaine, Johannesburg le 12 juin 2015
Angelina Jolie au sommet de l'Union Africaine, Johannesburg le 12 juin 2015

 

Placé sous le thème de l’autonomisation des femmes, le 25e sommet de l’union africaine en cours à Johannesburg en Afrique du Sud, a vu la visite d’Angelina Jolie le 12 juin dernier. L’actrice américaine s’est exprimée sur les violences faites aux femmes, une façon d’inviter les chefs d’Etat du continent à mettre le cap sur le respect des droits de ces dernières.

Le 25e sommet de l’union africaine qui se tient en Johannesburg depuis quelques jours pourrait être l’occasion d’un revirement africain sur la question des droits des femmes. Vendredi 12 juin, Angelina Jolie a fait spécialement le déplacement pour l’Afrique du Sud. L’actrice américaine s’est exprimée au sujet des violences faites aux femmes, une façon d’interpeller les chefs d’Etat africains à revoir la question des droits des femmes. Elle invite a une meilleure protection des femmes dans les zones des conflits où elles restent victimes de toutes sortes d’abus et sont parfois utilisées comme des boucliers.

Côte d’Ivoire: 4 personnes condamnées pour détournement des fonds de dédommagement du Probo Koala.

15 janvier, 2015

 

Quatre personnes viennent d’être condamnées à  vingt années de prison à Abidjan pour le détournement des 7 millions d’euros qui devaient servir à indemniser 6 000 victimes des déchets toxiques de Probo Koala de 2006.

En Côte d’Ivoire où les quatre responsables du détournement de 7 millions d’euros de dédommagement des victimes des déchets toxiques du Probo Koala viennent d’être condamnés à quatre ans de prison, l’insatisfaction de certains est palpable. Ils reprochent à la cour de condamner sans réclusion dans un pénitencier. Les coupables, membres d’une association de défense des droits des victimes du Probo Koala, auraient fait transiter l’argent sur des comptes de sociétés écrans via la banque Nigériane Access Bank.

La banque qui vient d’être condamnée elle aussi à payer 30 millions d’euros a pourtant été rachetée par la Afriland First Bank, le fleuron bancaire Camerounais. La question qui se pose aujourd’hui est de savoir si la Afriland first bank paiera à la place de la défunte Access Bank. Même si en théorie l’Etat Ivoirien dispose des moyens d’obliger l’acquéreur de la banque nigériane à payer pour une telle créance, le fait reste compliqué en pratique.

Le probo Koala avait déversé les déchets toxiques à Abidjan l’année 2006. Après ce crime qui a coûté la vie à 17 personnes et causé l’intoxication des dizaines de milliers d’autres citoyens ivoiriens, une série judiciaire s’était ouverte en vue de la réparation des dommages. Aujourd’hui, neuf ans plus tard, les victimes attendent toujours d’être dédommagées. AFPmag. 

 

Archives

« Novembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30